Sections

Luc Provençal sollicite un troisième mandat


Publié le 13 septembre 2017

L’actuel maire de Beauceville, Luc Provençal, aimerait représenter la population pendant les quatre prochaines années.

©TC Media - Andréanne Huot

Le maire sortant de la ville de Beauceville, Luc Provençal, se prépare à participer à sa cinquième élection, la troisième en tant que maire. Cette fois encore, il se présentera avec une équipe.

Cependant, Luc Provençal devra composer avec trois personnes en moins. En effet, les conseillers Vincent Roy et Renée Berberi ne se représenteront pas. La troisième personne à se retirer de la politique active sera connue lors de l’annonce officielle de la nouvelle équipe dans les prochains jours.

S’il a de nouveau l’aval de la population, M. Provençal souhaite aussi demander un nouveau mandat en tant que préfet de la MRC Robert-Cliche.

«J’ai travaillé avec une équipe multidisciplinaire dans les huit dernières années et c’est très motivant pour moi. Il y a une complémentarité entre les membres du conseil et je crois que c’est pour cette raison que l’on a fait évoluer la ville», souligne celui qui vient de prendre sa retraite après quelques années comme directeur général de l’école Jésus-Marie de Beauceville.

Il souligne la grande disponibilité des membres du conseil municipal actuel qui ont su être présents malgré le travail, la famille et les autres obligations. «On a essayé d’être près de la population. C’était important et ça va demeurer important dans le futur», ajoute M. Provençal.

Nouvellement maire à temps plein, depuis le 1er juillet, M. Provençal affirme qu’il a maintenant le temps d’approfondir ses dossiers. Cela lui donne aussi la chance d’aller rencontrer les différents ministres et hauts fonctionnaires afin de déposer ses dossiers en main propre. «On sait dans ce temps-là que nos projets ne sont pas simplement mis sur la pile», explique-t-il.

De plus, son implication auprès de la Fédération canadienne des municipalités, en tant que membre du conseil d’administration représentant le Québec, lui permet d’explorer les différents programmes de subventions au fédéral qui pourraient venir donner un coup de pouce précieux dans différents projets municipaux.

Dans le dernier mandat, les plus gros projets qu’il est fier d’avoir réalisé sont la réfection de la route Fraser sans avoir eu à augmenter les taxes, ainsi que différents projets comme le début de la piste cyclable et une certaine revitalisation dans le centre-ville.

Comme plus grand héritage de ses huit dernières années à l’hôtel de ville, il laisse l’agrandissement du parc industriel. «Il était initié, mais on a fait sa reconfiguration. L’objectif maintenant, c’est de le remplir, malgré le défi de la pénurie de main-d’œuvre qu’il y a présentement dans notre MRC», mentionne M. Provençal.