Sections

Les Etchemins abandonnée par les libéraux, estime la CAQ

Absence de suites au plan de relance de la MRC


Publié le 20 avril 2017

Éric Lefebvre est député d'Arthabaska et porte-parole en matière de développement économique régional pour la Coalition Avenir Québec.

©© Jean-Yves Cliche

DÉVELOPPEMENT. La Coalition Avenir Québec estime que le premier ministre, Philippe Couillard, a brisé sa promesse électorale en abandonnant la MRC des Etchemins à son sort.

L’absence de résultats et de gestes économiques fait mal aux régions du Québec, particulièrement à la MRC Les Etchemins, estime la formation politique par l'entremise de son porte-parole en matière de développement économique régional, Éric Lefebvre.

Ce dernier dénonce le double discours des libéraux pour la région et rappelle qu’en 2014, Philippe Couillard avait promis des gestes concrets pour soutenir Les Etchemins dans son développement économique et l'aider à freiner sa dévitalisation. «Après trois années de mandat, les libéraux ont abandonné Les Etchemins, si bien qu’elle est toujours considérée comme l’une des MRC les plus dévitalisées du Québec. Les maires de la MRC réclament de l’aide depuis des années. Le dernier budget ne comprend rien pour améliorer la situation des Etchemins. Les familles de la région s’en souviendront en 2018 assurément», a-t-il mentionné.

Une série d'engagements

La MRC étant située à peine à une heure de Québec, il n'y a pas de raison qu'elle ne réussisse pas à émerger économiquement, toujours selon le député caquiste. «La MRC a besoin de ressources. À partir du moment où nous avons fermé le CLD, les ressources affectées au développement sont devenues absentes. Nous avons transféré l'argent oui, mais perdu des personnes qui faisaient du travail sur le terrain.»

La Coalition Avenir Québec prend d'ailleurs une série d'engagements si elle devait gagner des sièges dans Bellechasse et/ou Beauce-Sud à la prochaine élection. En plus d'appuyer la demande d'un Fonds d'investissement pour le démarchage et le développement économique, elle mettrait en place une antenne d’Investissement Québec dans la MRC des Etchemins afin qu’une ressource puisse travailler à temps plein sur le développement. Il y aurait aussi création d'un véritable guichet unique pour les entreprises et les entrepreneurs de la région de Chaudière-Appalaches.

Le plan de relance de la MRC est bien fait selon M. Lefebvre et démontre que les gens veulent se prendre en main, sauf que les libéraux n'ont pas cette volonté de l'appuyer. «Un député de Bellechasse de la Coalition Avenir Québec ouvrira deux bureaux de circonscription, soit un dans la MRC des Etchemins et un autre la MRC de Bellechasse, afin de venir en aide aux entreprises», promet-il.

Bien au fait que d'accorder certains privilèges à la MRC des Etchemins risque de créer des attentes chez d'autres territoires ailleurs au Québec, M. Lefebvre est conscient qu'on ne pourra donner des montants similaires à tout le monde. «Il faut simplement instaurer des barèmes, à l'exemple des régions-ressources, pour permettre à des régions similaires d'avoir un peu d'oxygène.»