Sections

Un défi de plus de 5 000 km pour les Roses de la Beauce


Publié le 5 octobre 2017

Le duo des Roses de la Beauce, composé de Judith Poulin et Marie-Ève Beaulieu, relèveront le défi du Trophée Roses des sables.

©Photo gracieuseté

Les Beauceronnes, Judith Poulin et Marie-Ève Beaulieu, participeront au Trophée Roses des sables, un rallye de 5 000 km, du 11 au 22 octobre.

Originaires respectivement de Notre-Dame-des-Pins et de Saint-Georges, les deux coéquipières s’envoleront pour la France aujourd'hui. «Nous sommes fébriles, nous avons hâte de partir», confie Mme Poulin, rejointe par téléphone quelques jours avant que Mme Beaulieu et elle ne prennent l’avion.

Elles ont longuement hésité avant d’entreprendre cette aventure. «On s’en est parlé la première fois il y a environ 12 ans. On en avait entendu parler dans les médias à l’époque, mais on hésitait à participer. En novembre dernier, on s’est dit qu’il fallait arrêter de remettre ce que l’on pouvait faire aujourd’hui au lendemain, donc on s’est inscrites», ajoute-t-elle.

Bien que plus dispendieux, le Trophée Roses des sables redonne davantage à des organismes. C’est ce qui a convaincu le duo. En s’inscrivant en novembre dernier, elles se sont engagé à amasser 50 kg de matériel pour l’organisme Les enfants du désert et 10 autres pour la Croix rouge française. De plus, elles ont amassé des fonds pour la recherche contre le cancer du sein et le Club des petits-déjeuners.

C'est un départ

Elles suivront une dernière formation à propos de la mécanique et de l’orientation avant le début de cette épreuve d’endurance.

Un total de 300 femmes se donneront rendez-vous à Biarritz, une ville française située près de la frontière espagnole où est installé le village de départ pour une dernière vérification.

Le coup d’envoi sera donné le 11 octobre à midi. Les équipages traverseront alors l’Espagne pour atteindre le détroit de Gibraltar qu’elles traverseront en bateau avant d’atteindre le Maroc.

Une fois sur le continent africain, les équipes se rendront jusqu’au désert où s’amorcera une série d’étapes, dont une dite marathon qui durera 48 h et une autre de franchissement de dunes. «Le but n’est pas d’être les plus rapides, mais d’être autonomes pendant les épreuves, non seulement pour s’orienter, mais aussi pour réparer le véhicule si nous avons des ennuis mécaniques», explique Mme Poulin.

Aussi, elles s’arrêteront dans un village du pays pour rencontrer la population. «Nous avons hâte d’aller à la rencontre des enfants et leur remettre ce que nous leur aurons apporté. Ce sera l’un des moments forts du rallye», indique-t-elle.

Il est possible de suivre le parcours des Roses de la Beauce via leur page Facebook ainsi que sur le site Internet du Trophée Roses des sables.