Rassemblement de moto-camping 100 % féminin à Saint-Odilon

Du 9 au 11 juin


Publié le 19 mai 2017

Les organisatrices du Mamzelle Ride & Ramble 2017 : Marie-Anne Constantineau, Vénus St-Onge, Édith Lafontaine, Isabel Forget et Inès Steinmetzer. N’apparaît pas sur la photo : Nathalie Leclerc.

©Photo gracieuseté

Des femmes à moto provenant de différentes régions du Québec, mais aussi de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et même des États-Unis, envahiront les routes de la région du 9 au 11 juin prochain.

Ces passionnées de moto, une soixantaine en tout, participeront à la première édition de la Mamzelle Ride & Ramble, un rassemblement de type moto-camping lors duquel les participantes pourront fraterniser tout en arpentant, par petits groupes, les routes de la Beauce, de Bellechasse et de l’ensemble de Chaudière-Appalaches, à la recherche et lieux à découvrir et d’activités à réaliser.

Ces motocyclistes se réuniront sur un terrain privé de Saint-Odilon. Membre du comité organisateur, Isabel Forget précise que le Mamzelle Ride & Ramble est inspiré d’événements similaires qui sont très populaires aux États-Unis, notamment.

«On s’inspire d’eux, mais à plus petite échelle, car le marché de la moto féminine n’est pas le même ici que de l’autre côté de la frontière», affirme Mme Forget qui ajoute que les inscriptions ont débuté en mars dernier et que la réponse était plus que positive.

«La plupart viendront de la Montérégie et de la région de Montréal, mais il y a en aura de partout. Pour la plupart, elles ne connaissent pas la région, mais elles vont certainement faire des découvertes qui les inciteront à revenir plus tard avec leurs conjoints ou leurs petites familles.»

Résidente de Saint-Amable, Mme Forget ajoute qu’elle et les membres de son comité voulaient, pour cette première édition, organiser un événement simple, axé sur le «feeling camping» où, en soirée, elles pourraient se réunir autour d’un feu de camp avec guimauves et musique d’ambiance tout en discutant et partageant leur passion pour la moto.

«C’est certain que nous reviendrons dans la région dans un futur proche, car on ne pourra pas faire le tour en une fin de semaine», conclut l’organisatrice qui invite les intéressées à consulter la page Facebook de l’activité pour obtenir plus de détails.