Alain Lessard propulse le spectacle Dunort aux quatre coins du Québec

Un roman en sera tiré

Andréanne Huot andreanne.huot@tc.tc
Publié le 27 octobre 2016

Le livre Dunort, tiré du spectacle du même nom, sera publié à la fin du mois de novembre, juste à temps pour Noël.

©Photo gracieuseté – Danica Couture

Les derniers mois ont été prolifiques pour l’auteur de Saint-Georges, Alain Lessard. Il a fait beaucoup de chemin en créant le spectacle Dunort qu’il exporte aux quatre coins de la province et sort prochainement un livre pour enfant de huit ans et plus tiré de cette pièce.

Après avoir fait un succès avec les présentations du spectacle Dunort, mis en scène par Pamela Doyon, à Saint-Georges et Sainte-Marie pour les étudiants de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, l’équipe des Productions Pixel d’étoile s’attaque au reste du Québec. Il a déjà une vingtaine de dates prévues cette année et des négociations sont en cours pour l’an prochain. 

Le spectacle sera présenté à Thetford, Victoriaville (lors de la journée internationale de l’enfance), Amos, Val-d’Or, Cowansville, Saint-Damien et Montmagny devant environ 10 000 élèves. «On part aussi à Moncton la semaine prochaine où on a une vitrine à Radarts, qui est un regroupement de diffuseurs de spectacles. On se démarque beaucoup de ce qui se fait dans les spectacles scolaires», souligne M. Lessard.

Réalité virtuelle

Tiré de son livre Les contes de Saint-Parlabas, l’histoire de Dunort est déjà aimée des petits et des grands. D’ailleurs, lors de cette vitrine à Radarts, Alain Lessard utilisera des lunettes de réalité virtuelle afin que les diffuseurs puissent visiter quelques endroits du village de Saint-Parlabas. «On développe ça avec le concepteur de tout ce qui est multimédia dans la pièce, Joël Proulx-Bouffard de Sidecar Studio», explique l’auteur et directeur général de sa compagnie de production, Pixel d’étoile. Il reste encore beaucoup de développement à faire pour que la réalité virtuelle puisse être intégrée au spectacle, mais Alain Lessard souhaite être à l’avant-garde. Après tout, il a du sang d’entrepreneur beauceron dans les veines. «C’est notre première production professionnelle et on reçoit des commentaires à l'effet que c’est comme si ça faisait 20 ans qu’on faisait ce travail», mentionne-t-il humblement. De plus, les Productions Pixel d’étoile travaillent à l’élaboration d’une suite au spectacle Dunort, qui se passera aussi à Saint-Parlabas.

Livre

D’ici quelques semaines, à la fin novembre, Alain Lessard publiera un nouveau livre, Dunort, qui est tiré de la pièce. Il s’agit d’un livre pour enfant de huit ans et plus, illustré par France Cormier de Gatineau et édité par les éditions Espoir en canne. La date du lancement n’est pas encore déterminée, mais celui-ci se fera à Saint-Georges.

D’ailleurs, Espoir en canne a réédité l’ensemble des livres d’Alain Lessard, soit Saint-Parlabas publié originalement en 2012 par les Éditions du Mécène sous le nom Les contes de Saint-Parlabas À tous ceux qui ont si bien su me laisser mourir, J’ai aimé. et Tais-toi petite poupée.

L'auteur a aussi de nombreuses idées pour écrire un deuxième tome de Les contes de Saint-Parlabas. «Pour l’instant par contre, je me concentre sur le spectacle afin que celui-ci prenne son envol. Dans le futur, j’aimerais beaucoup développer l’univers de Saint-Parlabas. Il y a plein de possibilités avec un univers comme celui-là», se réjouit-il.