Jean-Victor sera un Virtuose à Radio-Canada

Frédéric Desjardins frederic.desjardins@tc.tc
Publié le 20 décembre 2016

Jean-Victor Paris-Laflamme est guitariste classique depuis huit ans.

©Gracieuseté

Jean-Victor Paris-Laflamme, jeune guitariste classique de Beauceville, a été choisi pour participer à la deuxième saison de l’émission Virtuose à Radio-Canada.

Âgé de 15 ans, Jean-Victor vient d’une famille musicale où son père et sa sœur sont adeptes du piano. Cependant, il souhaitait apprendre les rudiments d’un instrument plus mobile, d’où son intérêt pour la guitare.

«J’ai suivi des cours à partir de sept ans avec Daniel Langlois qui était aussi le professeur de musique à l’école De Léry. Les techniques sont plus difficiles à apprendre en classique qu’en acoustique, mais on peut jouer un répertoire plus varié», soutient celui-ci.

Jean-Victor a participé à différents concours et spectacles. De 2012 à 2016, il a remporté plusieurs distinctions au Festival Clermont-Pépin de Saint-Georges. Ce dernier a aussi mis la main sur un premier prix au Concours de musique de la Capitale à Québec en 2015.

Cette année, Jean-Victor a même atteint la finale du Concours de musique du Canada tenu à Drummondville. «J’ai fini en première place chez les 14 ans avec une pièce de Malcolm Arnold», se rappelle-t-il.

De la scène à la télé

Après avoir visionné la première saison de Virtuose l’hiver dernier, Jean-Victor voulait tenter sa chance à cette émission. Son démo vidéo d’un prélude d’Heitor Villa-Lobos a impressionné le comité de sélection.

«Je suis monté à Montréal pour suivre la classe des maîtres et pour les enregistrements de ma chanson et d’une pièce de groupe avec trois autres participants. Gregory Charles (animateur) est très sympathique et m’a donné plusieurs conseils», explique Jean-Victor.

C’est le vendredi 17 février à 19h que l’on pourra visionner sa performance à Radio-Canada. Il espère être choisi par le public et les juges afin de participer à de nouveaux enregistrements aux rondes suivantes.

D’ici là, il continuera de s’exercer à la guitare classique entre sept à dix heures par semaine. «J’entre facilement dans ma bulle en jouant de la guitare. J’aimerais peut-être vivre de la musique un jour», dit-il.