René-Claude Grenon met en lumière l'histoire de la Beauce

Jean-François Fecteau jean-francois.fecteau@tc.tc
Publié le 6 janvier 2017

René-Claude Grenon souhaite désormais promouvoir un lieu de partage et d'échanges sur Facebook et son site Les Chroniques beauceronnes.

©TC Média - Jean-François Fecteau

Historien de profession et beauceron d'adoption, René-Claude Grenon souhaite faire sortir de l'ombre les ouvrages du passé, la culture et les traditions orales de la Beauce via son blogue Les Chroniques Beauceronnes.

Séduit par une Beauceronne, M. Grenon, natif de La Baie au Saguenay, est arrivé en région dès 1998. C'est alors que ce professeur d'histoire de la Polyvalente Saint-Georges s'est imprégné de la culture locale et s'est rapidement intéressé à cette région qui lui était alors inconnue. «On n'étudie pas l'histoire si nous ne sommes pas des passionnés. Quand j'étais au Saguenay, je m'intéressais aussi à l'histoire locale», relate ce dernier.

De fil en aiguille, M. Grenon a multiplié les entrevues et les projets. En décembre dernier, la municipalité de Saint-Alfred lançait son livre historique qui a été réalisé en grande partie par  M. Grenon. De 2009 à 2013, il a aussi réalisé les circuits patrimoniaux de Beauceville, de Vallée-Jonction et de Saint-Joseph. Ses recherches et ses entrevues lui ont donné le goût de faire davantage pour la Beauce.

Un site d'échanges

M. Grenon a lancé en août dernier une plateforme de partage afin de valoriser le riche patrimoine beauceron, l'inédit et l'inusité. «Nous sommes attachés à notre paroisse et notre ville, mais il y a de belles choses à faire découvrir à la grandeur de la Beauce. Je veux faire ressortir de l'ombre ces travaux de nos ancêtres», relate ce dernier.

Dernièrement, il dit avoir déniché un livre d'Andrée Paradis intitulée Jeux, rythmes et divertissements traditionnels. Celui-ci relate et collige les recherches de l'ethnologue beaucevilloise, Madeleine Doyon (1912-1978). Cette dernière a été la secrétaire du département de folklore de l'Université Laval en 1944 fondé par Luc Lacourcière (1910-1989) de Saint-Victor. M. Grenon a réalisé le rêve d'un autre ethnologue beauceron, Marius Barbeau (1883-1969) de Sainte-Marie. Récemment, il a aussi mis en perspective le travail de l'écrivaine Madeleine Ferron (1922-2010), épouse de l'homme politique et juge, Robert Cliche de Saint-Joseph.

Patrimoine familial

Une grande partie du blogue sert à faire valoir l'importance de préserver le patrimoine familial pour faire connaître les racines aux prochaines générations. «Avant de parler de l'histoire locale, l'histoire de la famille est importante», insiste ce dernier.

Dans son blogue, il y conseille les gens comment documenter les objets et photos du passé pour leur donner un sens et de la valeur.

Il est possible de consulter le blogue de René-Claude Grenon au https://chroniquesbeauceronnes.wordpress.com/.