Sections

Rock Jam : la pluie vient jouer les trouble-fêtes


Publié le 7 août 2017

La tête d'affiche, Exterio.

©Photo gracieuseté – Phil Ewaee

Même si le ciel est tombé sur la tête des organisateurs du Rock Jam : La Renaissance, l’organisation considère tout de même avoir réussi à livrer la marchandise et en avoir donné pour leur argent aux quelques 1100 personnes venues assister aux différents spectacles.

Samedi soir, c’était au tour des Pistolets Roses d’être sur les planches du Rock Jam.
Photo gracieuseté – Phil Ewaee

Selon le vice-président de l’organisme à but non lucratif, Jean-Philippe Rodrigue, l’événement a été un succès sur toute la ligne du côté musical. «Les bands nous ont tous dit qu’on les avait bien accueillis, que la scène et la sonorisation étaient parfaites et que le public était en feu».
C’est certain qu’il y a eu un peu moins de monde que prévu au Rock Jam en raison de la température, mais les courageux qui se sont déplacé sur l’Île ronde se sont bien amusés, selon un des administrateurs du Rock Jam : La Renaissance, Marc-André Poulin Corbin.

La tête d'affiche, Exterio.
Photo gracieuseté – Phil Ewaee

«Malgré les pluies diluviennes, les deux groupes de la relève ont demandé à venir jouer quand même sur l’heure du souper. On a tout fait pour leur permettre cela. Ça prouve que le Rock Jam en fait vibrer bien d’autres, tout comme nous», mentionne pour sa part Frédéric Jacques, administrateur et passionné de musique.
Le président de l’organisation, Emmanuel Champagne, était aussi satisfait de la fin de semaine. «C’est 100% côté organisation. On y a mis le paquet, on a tout donné». Il remercie aussi son équipe de 20 bénévoles ainsi que le directeur général, Éric Doyon.

Malgré la pluie, les organisateurs ont su créé un événement qui prend de l’ampleur d’année en année.
Photo gracieuseté – Phil Ewaee

Les groupes plus établis, comme Exterio et Les Pistolets Roses ont tout de même permis à l’organisation d’afficher sa meilleure prévente en quatre ans. Rappelons que les membres du comité organisateur se sont aussi produits sur scène le vendredi soir avec leur groupe, le Purple Band.
«On est à la merci de la température, c’est sûr et ça fait mal quand on n’a pas tout à fait assez de monde, mais disons merci beaucoup aux festivaliers présents qui ont encore prouvé leur support pour notre festival», ajoute en terminant M. Champagne.