Sections

Lésions sur un bébé: le père est apte à subir son procès


Publié le 18 mai 2017

Le couple reviendra à la cour prochainement.

©Facebook

De retour d'examen, un homme de Beauceville coaccusé dans un dossier de voies de fait avec lésion sur un poupon a été jugé apte à subir son procès. La décision a été rendue le jeudi 18 mai dernier au Palais de Justice de Saint-Joseph.

Ayant comparu officiellement par la même occasion, l'avocate de la défense Dany Pratte n'a pas confirmé si elle entendait plaider coupable ou non coupable. À l'accusation, la procureure de la couronne Audrey Roy-Cloutier a toutefois maintenu son objection à la remise en liberté de l'individu âgé de 25 ans. Celui-ci a versé quelques larmes à ce moment dans le box des accusés.

Quant au juge Jean Asselin, après avoir mis les yeux sur un élément « assez troublant » de son dossier, il a prononcé une « forte recommandation » afin que l'homme soit conduit à l'infirmerie en attendant son enquête de remise en liberté, prévue le mardi 23 mai prochain. Il est à noter qu'une ordonnance de non-publication a été prononcée concernant les détails dudit élément.

En ce qui a trait à sa conjointe et coaccusée, elle poursuit jusqu'à nouvel ordre sa thérapie fermée au Domaine Orford de Sherbrooke.

Rappelons que le couple a été arrêté le 4 mai dernier à propos de faits qui se seraient déroulés entre le 24 février et le 19 avril. Ils font face à des accusations de voies de fait causant des lésions, de négligence criminelle causant des lésions et d'omission de fournir les choses nécessaires à un enfant de moins de 16 ans alors qu’il se trouvait dans le dénuement ou le besoin.