Entente de principe avec la Fédération de la santé du Québec

Publié le 12 décembre 2015

Des infirmières affiliées à la FIQ ont manifesté devant le CLSC de Saint-Hubert le 19 mai 2015.

La ronde des ententes de principe se poursuit; la Fédération de la santé du Québec (FSQ) a obtenu à son tour un accord, durant la nuit de vendredi à samedi, à la table sectorielle.

Sa vice-présidente et responsable de la négociation, Nathalie Savard, a soutenu que ce règlement a pu être conclu «grâce à la mobilisation exemplaire des membres et à quatre jours de grève qui ont fait reculer le gouvernement (québécois)».

Elle a ajouté que, de prime abord, il était clair que l'employeur avait la volonté de «venir jouer dans des acquis importants en lien avec les notions d'heures supplémentaires, d'encadrer de manière beaucoup plus serrée l'assurance maladie [...] et d'avoir plus de mobilité, de flexibilité pour être capable de déplacer [les] membres» de la FSQ.

Or, selon Mme Savard, la partie syndicale a su le faire reculer.

Elle a poursuivi en disant que des avancées tangibles ont donc pu être enregistrées pour les quelque 7000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices qu'elle représente.

«De manière concrète, ça va venir les stabiliser dans leurs départements et faire en sorte qu'on va pouvoir travailler sur le ratio patient/personnel. [...] Ça améliorera certaines de leurs primes», a mentionné Nathalie Savard.

La Fédération de la santé du Québec est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec. Cette dernière organisation continue de participer aux pourparlers en lien avec la rémunération et la retraite. L'entente de principe obtenue ne sera pas soumise aux membres de la FSQ tant et aussi longtemps qu'un accord n'aura pas été conclu en lien avec ces enjeux majeurs.

En manchette

Bottes et chapeaux de cowboys à l’honneur à Saint-Victor

La 38e édition des Festivités Western de Saint-Victor a pris son envol officiellement lundi, mais ce n’est qu’aujourd'hui que les différentes compétitions de gymkhana, les jeux équestres amateurs, les tires de chevaux, et plus encore, ont commencé et se poursuivront ainsi jusqu’à dimanche.

Entente de principe avec la Fédération de la santé du Québec

Publié le 12 décembre 2015

Des infirmières affiliées à la FIQ ont manifesté devant le CLSC de Saint-Hubert le 19 mai 2015.


La ronde des ententes de principe se poursuit; la Fédération de la santé du Québec (FSQ) a obtenu à son tour un accord, durant la nuit de vendredi à samedi, à la table sectorielle.

Sa vice-présidente et responsable de la négociation, Nathalie Savard, a soutenu que ce règlement a pu être conclu «grâce à la mobilisation exemplaire des membres et à quatre jours de grève qui ont fait reculer le gouvernement (québécois)».

Elle a ajouté que, de prime abord, il était clair que l'employeur avait la volonté de «venir jouer dans des acquis importants en lien avec les notions d'heures supplémentaires, d'encadrer de manière beaucoup plus serrée l'assurance maladie [...] et d'avoir plus de mobilité, de flexibilité pour être capable de déplacer [les] membres» de la FSQ.

Or, selon Mme Savard, la partie syndicale a su le faire reculer.

Elle a poursuivi en disant que des avancées tangibles ont donc pu être enregistrées pour les quelque 7000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices qu'elle représente.

«De manière concrète, ça va venir les stabiliser dans leurs départements et faire en sorte qu'on va pouvoir travailler sur le ratio patient/personnel. [...] Ça améliorera certaines de leurs primes», a mentionné Nathalie Savard.

La Fédération de la santé du Québec est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec. Cette dernière organisation continue de participer aux pourparlers en lien avec la rémunération et la retraite. L'entente de principe obtenue ne sera pas soumise aux membres de la FSQ tant et aussi longtemps qu'un accord n'aura pas été conclu en lien avec ces enjeux majeurs.