De légères baisses d'impôts en 2016

Publié le 1 janvier 2016

©Deposit Photos

Votre chèque de paye sera un peu différent cette année à la suite des mesures prises par le gouvernement de Justin Trudeau en fin d’année afin de respecter les promesses électorales des libéraux en campagne électorale.

Le taux d’imposition au plan fédéral sera réduit de 1,5% pour ceux et celles dont le revenu varie entre 45 000 et 90 000$ par année. Le gain pourrait atteindre 650$ au maximum par année alors que ce taux passera de 22 à 20,5%.

Pour compenser cette baisse d’impôt, en vigueur depuis ce vendredi 1er janvier, Ottawa fait grimper l’impôt des contribuables ayant un revenu élevé. Ainsi, le taux d’imposition fédéral sur les revenus au-dessus de 200 000$ passe de 29 à 33%, une hausse de quatre points de pourcentage.

Par ailleurs, certaines personnes qui profitaient du Compte d’épargne libre d’impôt (CELI), qui existe depuis 2009, devront modifier un peu leurs habitudes.

La baisse des droits au CELI en 2016 permettra en bout de piste de déposer jusqu’à 5500$ dans ce compte, en plus des droits disponibles des années antérieures. Or, l’ancien gouvernement conservateur avait fait passer ce montant à 10 000$ pour l’année 2015.

Ceux qui reçoivent des prestations de la Régie des rentes verront cette année une hausse des rentes de 1,2%, moins que le taux d’inflation envisagée en 2016, soit 1,7%, selon la Banque Nationale.

La pension de la Sécurité de la vieillesse grimpera pour sa part de 1,3%.

Enfin, les parents qui font garder leurs enfants devront payer davantage en raison de la politique de modulation des tarifs en fonction des revenus. Il faut prendre note que la hausse du tarif de base des services de garde subventionnés passe depuis ce premier janvier de 7,30$ à 7,55$ par jour, par enfant.

Mais une nouvelle prestation pour les familles devrait être annoncée dans le premier budget du ministre fédéral des Finances Bill Morneau, qui sera probablement présenté en mars.

Elle doit remplacer les prestations actuelles pour les ménages avec enfants et ne devrait pas être imposable.

La Presse Canadienne

En manchette

Saint-Victor: les Festivités Western dureront six jours plutôt que dix

Même si la 38e édition des Festivités western de Saint-Victor a été réduite à six jours plutôt que dix, l’organisation n’a pas négligé sa programmation où tous les classiques et ce qui a fait du festival un succès pendant plusieurs décennies sera de nouveau à l’honneur.

De légères baisses d'impôts en 2016

Publié le 1 janvier 2016

©Deposit Photos


Votre chèque de paye sera un peu différent cette année à la suite des mesures prises par le gouvernement de Justin Trudeau en fin d’année afin de respecter les promesses électorales des libéraux en campagne électorale.

Le taux d’imposition au plan fédéral sera réduit de 1,5% pour ceux et celles dont le revenu varie entre 45 000 et 90 000$ par année. Le gain pourrait atteindre 650$ au maximum par année alors que ce taux passera de 22 à 20,5%.

Pour compenser cette baisse d’impôt, en vigueur depuis ce vendredi 1er janvier, Ottawa fait grimper l’impôt des contribuables ayant un revenu élevé. Ainsi, le taux d’imposition fédéral sur les revenus au-dessus de 200 000$ passe de 29 à 33%, une hausse de quatre points de pourcentage.

Par ailleurs, certaines personnes qui profitaient du Compte d’épargne libre d’impôt (CELI), qui existe depuis 2009, devront modifier un peu leurs habitudes.

La baisse des droits au CELI en 2016 permettra en bout de piste de déposer jusqu’à 5500$ dans ce compte, en plus des droits disponibles des années antérieures. Or, l’ancien gouvernement conservateur avait fait passer ce montant à 10 000$ pour l’année 2015.

Ceux qui reçoivent des prestations de la Régie des rentes verront cette année une hausse des rentes de 1,2%, moins que le taux d’inflation envisagée en 2016, soit 1,7%, selon la Banque Nationale.

La pension de la Sécurité de la vieillesse grimpera pour sa part de 1,3%.

Enfin, les parents qui font garder leurs enfants devront payer davantage en raison de la politique de modulation des tarifs en fonction des revenus. Il faut prendre note que la hausse du tarif de base des services de garde subventionnés passe depuis ce premier janvier de 7,30$ à 7,55$ par jour, par enfant.

Mais une nouvelle prestation pour les familles devrait être annoncée dans le premier budget du ministre fédéral des Finances Bill Morneau, qui sera probablement présenté en mars.

Elle doit remplacer les prestations actuelles pour les ménages avec enfants et ne devrait pas être imposable.

La Presse Canadienne