Sections

Andrew Scheer nomme son cabinet fantôme

Bernier responsable de l’innovation, des sciences et du développement économique 


Publié le 30 août 2017

Andrew Scheer

©TC Media – Archives

OTTAWA — Le chef de l’Opposition officielle à Ottawa, Andrew Scheer, a pris l’été pour y penser et, peut−être inspiré par le remaniement ministériel du début de la semaine, il a nommé, mercredi, son cabinet fantôme.

Maxime Bernier s’y retrouve responsable de l’innovation, des sciences et du développement économique. Il sera donc le critique du ministre Navdeep Singh Bains. Le député de Beauce, qui a perdu de justesse la course au leadership conservateur, ne s’est pas manifesté sur les réseaux sociaux à l’annonce de la liste publiée par M. Scheer.

Ses collègues québécois, dont Gérard Deltell, critique du Conseil du trésor, et Pierre Paul−Hus, critique du ministre de la Sécurité publique, se sont empressés d’applaudir et de remercier tout haut, sur le fil Twitter et sur leur page Facebook, leur chef.

Le député Deltell avait eu, jusque−là, à critiquer le ministre des Finances, ce qui lui assurait beaucoup de visibilité à la Chambre des communes. C’est maintenant l’élu d’Ottawa connu pour sa grande partisanerie, Pierre Poilievre, qui sera critique aux finances.

Alain Rayes, pour sa part, a été nommé lieutenant politique pour le Québec par le chef conservateur. Et Luc Berthold doit laisser aller les dossiers des transports et de la sécurité ferroviaire pour se concentrer sur celui de l’agriculture.

M. Scheer a écarté trois de ses adversaires de la course, Kelly Leitch, Brad Trost et Deepak Obhrai, de tout rôle officiel dans son caucus.

Pour ce qui est des autres: Il a nommé Lisa Raitt comme chef adjointe; Steven Blaney retourne à une filière qu’il connaît déjà: les anciens combattants; Michael Chong sera responsable de l’infrastructure et des affaires urbaines; et Erin O’Toole hérite des affaires étrangères.

M. Scheer n’a trouvé aucun rôle dans son cabinet fantôme pour les cinq autres élus québécois: Sylvie Boucher, Alupa Clarke, Bernard Généreux, Joël Godin et Jacques Gourde.

Les parlementaires recommencent à croiser le fer en chambre à partir du 18 septembre.

Cabinet fantôme conservateur

Lisa Raitt: chef adjointe

Alain Rayes: lieutenant politique pour le Québec

Candice Bergen: leader parlementaire

Mark Strahl: whip

Diane Finley : responsable de la Liaison entre le caucus et le Parti  

Ziad Aboultaif: Développement international.

Dan Albas: Petites entreprises.

Dean Allison: Commerce international.

Maxime Bernier: Innovation, Sciences et Développement économique.

Luc Berthold: Agriculture

James Bezan: Défense nationale.

Steven Blaney: Anciens Combattants.

Kelly Block: Transports.

Michael Chong: Infrastructure, Collectivités et Affaires urbaines.

Tony Clement: Services publics et Approvisionnement.

Gérard Deltell: Conseil du Trésor.

Todd Doherty: Pêches et Océans.

Ed Fast: Environnement et Changement climatique.

Marilyn Gladu: Santé.

Rachael Harder: Condition féminine.

Matt Jeneroux: Sciences.

Pat Kelly: Revenu national.

Peter Kent: Éthique.

Cathy McLeod: Relations Couronne−Autochtones et Services aux Autochtones

Rob Nicholson: Justice.

Alexander Nuttall: Jeunesse, Sports et Personnes handicapées.

Erin O’Toole: Affaires étrangères.

Pierre Paul−Hus: Sécurité publique et Protection civile.

Pierre Poilievre: Finances.

Alain Rayes: Affaires intergouvernementales.

Scott Reid: Institutions démocratiques.

Michelle Rempel: Immigration, Réfugiés et Citoyenneté.

Shannon Stubbs: Ressources naturelles.

Peter Van Loan: Patrimoine canadien.

Karen Vecchio: Famille, Enfants et Développement social.

Dianne Watts: Emploi, Main−d’œuvre et Travail.

Alice Wong: Aînés.

Lina Dib, La Presse canadienne