45 municipalités de Beauce-Etchemins mobilisées contre la violence conjugale

45 municipalités de Beauce-Etchemins mobilisées contre la violence conjugale

L'intervenante jeunesse au Havre l'Éclaircie, Sandra Poulin, en compagnie du maire de Saint-Georges, Claude Morin.

Crédit photo : Photo gracieuseté

Quarante-cinq des 50 municipalités de Beauce-Etchemins ont répondu positivement à la demande de la maison d’hébergement pour femmes victime de violence conjugale, Havre l’Éclaircie de Saint-Georges, et se sont déclarées, par voie de résolution, alliées contre la violence conjugale.

Les municipalités alliées de la région se sont engagées à rendre public leur engagement par différents moyens, entre autres par le biais des réseaux sociaux, ou dans les infolettres et bulletins municipaux, et ce, lors de l’édition 2017 des «12 jours d’action pour l‘élimination de la violence envers les femmes», qui se tient du 25 novembre et le 6 décembre.

Selon Sandra Poulin, intervenante Jeunesse à la maison Havre l’Éclaircie et responsable de ce dossier, les municipalités qui ont accepté d’ainsi se positionner contre la violence conjugale envoient un message clair dans leur communauté à l’effet que cette violence est inacceptable et ne peut être tolérée. «Leurs efforts pour contrer la banalisation de la violence à l’égard des femmes contribueront à changer les mentalités et ainsi à aider les femmes qui en sont victimes», précise-t-elle.

Cette vaste campagne de sensibilisation, initiée à pareille date l’an passé par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et ses 42 maisons membres, se prolongera jusqu’en décembre 2018. À ce jour, plus de 250 municipalités situées dans 15 régions du Québec ont affiché leur solidarité et on souhaite doubler ce nombre d’ici la fin de l’année prochaine.