Décès de deux travailleurs agricoles à Saint-Simon: la CNESST publie son rapport

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Décès de deux travailleurs agricoles à Saint-Simon: la CNESST publie son rapport
L'accident s'était produit le 26 septembre 2018 à la ferme Rodveil Holstein, à Saint-Simon. (Photo : Gracieuseté)

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) a dévoilé son rapport concernant le décès d’Axel Josué Saloj Miculax, 23 ans du Guatémala, et de son employeur, Dany Rodrigue, 45 ans de Saint-Simon-les-Mines) après qu’ils aient chuté dans un silo sur la ferme Rodveil Holstein, le 26 septembre 2018 à Saint-Simon.

La CNESST a retenu deux causes pour expliquer l’accident. Elle retient que l’employeur et le travailleur ont été asphyxiés en raison du manque d’oxygène dans le silo, une conséquence de la présence de gaz d’ensilage à l’intérieur de la structure. La seconde est l’absence de planification et de méthodes d’exécution du travail en espace clos.

Depuis l’événement, l’accès à l’intérieur des silos de la ferme a été suspendu par la CNESST. Cette dernière a exigé une procédure d’entrée en espace clos. Notons que l’interdiction d’accès est toujours en vigueur.

Chronologie des événements

Le jour de l’accident, M. Miculax et un collègue devaient entrer dans un silo-tour conventionnel pour niveler l’ensilage de maïs. Vers 16h40, les deux hommes montent donc dans l’échelle pour accéder à la porte située à 18 m du sol. M. Miculax est le premier à l’atteindre.

Il ouvre la porte et passe sa tête à l’intérieur. C’est à ce moment qu’il crie. Son collègue, un peu plus bas dans l’échelle, sent alors une odeur de gaz, a de la difficulté à respirer et est pris d’étourdissements. Il redescend au sol.

En constatant que M. Miculax ne redescend pas, il court chercher M. Rodrigue. Ce dernier grimpe l’échelle et tente d’aller chercher M. Miculax. En ne voyant plus son employeur dans l’échelle, le second travailleur retourne à la maison chercher le père de M. Rodrigue.

Les secours sont appelés et les pompiers du Service de sécurité incendie de Beauceville arrivent sur les lieux. Ils retrouvent les corps inertes de MM. Miculax et Rodrigue à l’intérieur du silo.

Éviter un tel accident

Pour éviter un tel accident, la CNESST estime qu’il est «absolument nécessaire» d’entrer dans un silo à la fin du remplissage lors de la période de fermentation ou lors de l’ouverture du silo après la période de fermentation. «Une procédure complète d’entrée en espace clos doit être respectée», écrit-elle.

Aussi, elle indique qu’il est obligatoire de porter un appareil de protection respiratoire tant que des mesures de détection des gaz.

«Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires», conclut la CNESST.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des