Beauce-Sud : Un débat électoral à cinq candidats

Par Danny Lizotte
Beauce-Sud : Un débat électoral à cinq candidats
Les cinq candidats des différents partis politiques lors du débat électoral. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

POLITIQUE. Lors du débat électoral du 21 septembre, organisé par la Chambre de commerce de Saint-Georges, cinq candidats des différents partis politiques ont confronté leurs idées. Le député sortant et candidat caquiste, Samuel Poulin, était absent en raison du décès de son père.

Plusieurs thèmes ont été débattus lors de l’événement animée par Suzanne Bougie. Cette activité électorale a donné l’opportunité aux candidats d’échanger et de défendre leurs propositions politiques.

Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ), Jonathan Poulin, et son adversaire de Québec solidaire (QS), Olivier Fecteau, n’étaient pas d’accord sur la baisse d’impôt. « Le Parti québécois et Québec solidaire sont contre le fait de baisser les impôts », s’est exclamé M. Poulin. « Clairement, si on baisse les impôts ça ne va pas aider les petites familles ça va aider les gens les plus fortunés », a répliqué M. Fecteau.

Hans Mercier, du Parti 51, et Jean-François Major, du Parti québécois (PQ), ne s’entendaient pas sur le nombre d’immigrants à accueillir au Québec. « Il ne faut pas oublier que si on n’a pas de plafond et qu’on laisse entrer le nombre d’immigrants qu’on veut on va se ramasser comme Montréal et qu’ils parlent en anglais », a affirmé M. Major. « Les gens sont capables, les entrepreneurs sont capables ils sont assez brillants pour savoir s’il est intégré ou pas son employé », a répondu M. Mercier. Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Antoine Poulin, a amené l’angle de la langue à ce sujet. « C’est pour ça que c’est important […] il faut qu’on francise les immigrants, qu’on leur donne les outils ».

Promesses électorales locales

Ramener les services d’autobus entre Saint-Georges et Québec est l’une des deux priorités de M. Major. Le péquiste veut également que le procédé TRIOM, qui vise à récupérer les matières organiques à même le contenu des sacs de déchets pour en faire du compost, soit accepté par le gouvernement.

Pour le candidat du PCQ, le projet du soccerplex à Saint-Georges est l’un des engagements qu’il souhaite réaliser. De plus, Jonathan Poulin veut aider financièrement les organismes communautaires. Selon lui, l’argent devrait être accordé sur la base de la mission non sur la base du projet.

Le libéral s’attardera sur la crise de l’habitation en créant des logements dans la circonscription. Antoine Poulin bonifiera l’offre à domicile pour les personnes âgées et s’engage à défendre la population de la Beauce à l’Assemblée nationale.

Pour sa part, M. Fecteau veut améliorer les transports collectifs adaptés, notamment pour les aînés. Le candidat de QS désire faciliter les déplacements de ces derniers qui ont beaucoup souffert lors de la pandémie.

Selon le chef du Parti 51, les autres formations politiques font des promesses locales mais n’ont aucun pouvoir de les réaliser si leur chef ne le désire pas. M. Mercier déclare être le seul qui n’a pas les mains attachées dans le dos et qu’il pourra agir dans l’intérêt des Beaucerons.

Absence de Samuel Poulin

Le député sortant et candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), Samuel Poulin, était absent de ce débat électoral. Rappelons que son père, feu Bernard Poulin, est décédé récemment. Selon les informations obtenues auprès de son équipe, M. Poulin était en visite auprès d’un membre de sa famille dans une résidence pour personnes aînées à La Guadeloupe en journée.

Mais, le journal a appris d’autres sources que cette visite, planifiée pour vendredi dernier mais déplacée en raison du décès de son père, avait été organisée dans le cadre de la campagne électorale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires