Beauceville : Résiliation du protocole d’entente avec le ministère des Affaires municipales

Par Danny Lizotte
Beauceville : Résiliation du protocole d’entente avec le ministère des Affaires municipales
Le maire de Beauceville, François Veilleux, entouré par les conseillers municipaux, Jérôme Pomerleau, et Patrick Mathieu. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

BEAUCEVILLE. La Ville de Beauceville résilie le protocole d’entente avec la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation relatif à l’octroi d’une aide financière du programme Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau.

La demande, auprès du gouvernement du Québec, regroupait cinq projets de réfections des infrastructures d’eau et d’égouts. Face aux délais d’exécution des travaux, la facture a gonflé. Ainsi, la part initiale de la province ne représente plus le même pourcentage qu’au départ. Cette problématique fait augmenter la contribution financière de la municipalité.

« Par exemple, si le gouvernement subventionnait à 80 % un projet de 2 M $ il nous donnait une subvention de 1.6 M $. Mais, si la facture était rendue à 3 M $ sa part restait la même à 1.6 M $. Ce n’est plus 80 % mais 40 ou 50 % », explique le maire, François Veilleux. 

Pour résoudre le problème, la Ville de Beauceville a décidé de faire une nouvelle demande auprès du ministère. « Tous les projets d’un coup dans la même année ce n’est pas évident. On va plutôt faire une demande pour un ou deux projets et dès qu’on recevra la subvention on va démarrer. Ainsi de suite », précise le directeur général, Serge Vallée.

Pétition pour l’asphaltage de la route du Parc industriel

Le conseiller municipal, Patrick Mathieu, a mis sur Internet une pétition réclamant l’asphaltage de la route du Parc industriel. « Nous allons faire une demande d’aide financière au ministère des Transports et cet appui populaire pourrait nous démarquer des autres municipalités pour recevoir cette subvention », explique-t-il. Cet artère routier cause des problèmes de poussière de sable et est considéré dangereux, en particulier pour les piétons. Par le passé, la Ville de Beauceville avait déjà reçu de l’argent du MTQ mais l’administration municipale de l’époque avait choisi de l’utiliser autrement. Il est possible de signer la pétition en ligne sur change.org.

Le coût des rénovations à l’hôtel de ville

À la suite du glissement de terrain, survenu lors des pluies du 28 mai dernier, des rénovations au coût 43 000 $ ont été effectuées. La facture comprenait notamment la réfection de la portion touchée de la piste cyclable ainsi que le mur de soutènement et la partie endommagée de l’hôtel de ville. Soulignons que ce type de dommages n’était pas couvert par les assurances.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires