Bizou annonce la cession de ses biens

Eric Gourde  redaction@beaucemedia.ca

Bizou annonce la cession de ses biens
Le siège social de Bizou international est situé à Sainte-Marie. (Photo : Beauce Média - Éric Gourde)

AFFAIRES. Bizou international a annoncé vendredi, par voie de communiqué, qu’elle déposera officiellement, au cours des prochains jours, une faillite en conformité avec les dispositions de la Loi sur la Faillite et L’Insolvabilité. La fermeture de 45 boutiques situées au Québec et au Nouveau-Brunswick est effective dès maintenant. 

Les autres activités du groupe ne sont pas affectées par cette décision. Les quelque 350 employés recevront tous une compensation via le Programme de protection des salariés (PPS) du gouvernement du Canada. 

Le commerce de détail vit, depuis plusieurs années, de grands bouleversements caractérisés, entre autres, par une augmentation des ventes en ligne et une diminution considérable de l’achalandage en centres commerciaux. Malheureusement, les conséquences de la pandémie, comme la fermeture des magasins pendant plusieurs mois, l’augmentation des coûts d’exploitation et les défis d’approvisionnement des marchandises, ont ajouté une pression supplémentaire sur les liquidités et la santé financière de l’entreprise, qui s’est vue dans l’obligation de cesser l’exploitation de son réseau de boutique. Bizou devra repositionner son modèle d’affaires et se concentrer sur d’autres canaux de vente. 

La nouvelle de la fermeture des boutiques avait été transmise lundi matin à la plupart des employés. L’entreprise, dont le siège social est à Sainte-Marie et fondée en 1982, se spécialise dans la vente au détail de bijoux et d’accessoires modes féminins. La chaîne de magasins avait été contrainte de se mettre à l’abri de ses créanciers le 6 octobre 2020 en ayant recours à la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, dans le but de restructurer ses opérations.

Les impacts négatifs de la pandémie de la Covid-19 sur le commerce de détail et la hausse importante du magasinage via les différentes plateformes web ont visiblement eu raison du modèle d’affaires de l’entreprise qui avait annoncé une première vague de fermetures en février 2021. 24 boutiques avaient alors été touchées.

En plus des nouvelles réalités du secteur du commerce de détail au cours des dernières années, l’entreprise familiale a dû traverser une période douloureuse en avril 2022, alors que le fondateur de Bizou, M. Marcel Labrecque, est décédé subitement, facteur qui a également été déterminant pour l’avenir de l’entreprise. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires