Charles-Henri Lecours n’est «pas fâché» du changement de ministre

Même s’il ne connaît pas beaucoup le nouveau ministre de l’Éducation, Pierre Moreau, le président de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, Charles-Henri Lecours, n’est «pas fâché» que François Blais ait été éjecté par Philippe Couillard.

«Je n’ai rien contre le fait qu’il y ait un nouveau ministre parce que de la façon que le ministre nous traitait, je ne suis pas fâché qu’il ait quitté», indique Charles-Henri Lecours. Rappelons que la Fédération des commissions scolaires a tenté à plusieurs reprises de rencontrer François Blais et ce n’est que récemment que ce dernier a accepté. «J’espère qu’on va avoir quelque à l’Éducation qui va respecter un peu plus les élus scolaires», souhaite M. Lecours.

Le président de la CSBE espère aussi que des amendements seront apportés au projet de loi 86 de façon à ce que ne soient pas oubliés les élèves et leur réussite. «On va continuer à travailler en collaboration avec le ministre en tenant compte toujours de la réussite de nos élèves et c’est là-dessus qu’on focus. C’est notre priorité», ajoute-t-il.

M. Lecours serait cependant surpris de l’annulation de la réforme de gouvernance des commissions scolaires entamée par le ministre Blais. «À un moment donné, on est conscient que ça prend du nouveau dans l’organisation, mais sans brasser toutes les structures. […] On est prêt à modifier des choses pour que les élèves réussissent mieux, tout en respectant les élus.»

Cinquième ministre en cinq ans

«On vit un problème majeur en Éducation. Depuis quelques mois, c’est notre troisième ministre. C’est un ministère difficile et avec les compressions budgétaires qu’on vit présentement, c’est encore plus difficile», souligne M. Lecours.

Rappelons que Pierre Moreau est le cinquième ministre de l’Éducation du Québec en cinq ans et le dixième en 14 ans. «Ce sont les fonctionnaires qui dirigent le ministère de l’Éducation parce que ça ne se peut pas qu’un nouveau ministre arrive et soit au courant de tous les dossiers».