Des assurances municipales toujours plus coûteuses

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Des assurances municipales toujours plus coûteuses
Le directeur général de Saint-Georges, Claude Poulin, le maire, Claude Morin, et la greffière, Isabelle Beaulieu. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy))

MUNICIPAL. Pour une deuxième année consécutive, les assurances de dommages de la ville de Saint-Georges ont considérablement augmenté, atteignant 515 673 $ pour l’année 2022-2023.

Une résolution à cet effet a été adoptée lors de la séance du conseil du 9 mai. Au cours des dernières années, les assurances municipales ont grandement augmenté. En 2021-2022, Saint-Georges avait déboursé près de 316 000 $. Pour ce qui est de 2020-2021, le coût était d’environ 237 000 $. C’est donc dire que le montant a plus que doublé en trois ans.

L’entente a été conclue avec BFL Canada risques et assurances, la même firme que l’année dernière. « De moins en moins de compagnies veulent assurer les villes », soutient le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

À noter que l’entente n’inclut pas le centre de ski, les inondations et le cyberrisque. Dans le premier cas, Saint-Georges a déboursé 20 000 $ pour assurer l’endroit pour les blessures. Le contrat se termine à l’automne et devra être renouvelé.

Nouveau règlement encadrant les piscines

De plus, la ville a également adopté un nouveau règlement encadrant les piscines résidentielles. Celui-ci prévoit un rehaussement des garde-corps et restreint davantage l’accès à l’enceinte de la piscine afin de diminuer les risques de noyade des enfants.

Ce règlement municipal fait suite à la loi provinciale sur la sécurité des piscines résidentielles. Précisons qu’elle ne prévoit aucun droit acquis depuis certaines modifications en 2021.

Initialement, les propriétaires de piscines, qu’elles soient creusées, hors terre ou démontables, devaient se conformer au nouveau règlement au plus tard en 2023. Un nouveau décret a toutefois repoussé l’échéancier à 2025.

En bref

Par ailleurs, les élus ont approuvé l’octroi d’un contrat à l’entreprise Giroux & Lessard pour le raccordement de résidences des 77e et 78e Rues, ainsi que de la 8e Avenue aux réseaux d’aqueduc et d’égout sanitaire au montant de 1,12 M$. Il s’agissait de la plus basse soumission conforme reçue par Saint-Georges.

Le conseil a approuvé le don d’équipements de pompiers usagés à des services de sécurité incendie au Honduras. En tout, 21 habits de combat, des casques et des bottes seront remis au projet humanitaire Tela Bomberas, qui acheminera le tout dans ce pays d’Amérique centrale. Le don est estimé à 4200 $. Précisons que ces équipements avaient plus de dix ans et étaient jugés périmés selon les règles provinciales.

Finalement, la ville versera des aides financières totalisant 59 858 $ à quatre organismes, soit 27 965 $ au Club de patinage artistique, 23 805 $ à l’Association de tennis et racquetball mineur, 4113 $ à Scouts et guides Saint-Georges et 3975 $ au Club de judo.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires