Desjardins ferme quatre points de services dans Beauce-Sud

Saint-Robert-Bellarmin, Saint-Simon-les-Mines, Notre-Dame-des-Pins et Saint-Jean-de-la-Lande sont touchées par les fermetures de leurs caisses respectives en raison du faible nombre de transactions réalisées au comptoir.

La décision de fermer, à compter du 3 juin prochain, les points de services a été prise après trois ans et demi de travail, de la part de la Caisse Desjardins du Sud de la Chaudière, sur les habitudes de consommation de ses membres.

Comme l’explique le directeur général, Donald Paquet, il n’y a que 242 membres exclusifs (qui n’utilisent que les services au comptoir), soit moins de 1 % des membres, qui utilisent ces quatre points de services qui sont payés par les 42 000 membres. Les administrateurs n’ont eu d’autres choix que de trouver des façons différentes de servir leurs membres.

Lors de la période de questions réservée après ce point de l’ordre du jour, aucun des quelque 200 membres présents au Georgesville, et des 104 membres qui suivaient l’Assemblée générale annuelle par Internet, n’a émis d’objection.

Il y a présentement 11 centres de services pour 4% des transactions. «Aujourd’hui, 96% des 12 millions de transactions sont réalisées ailleurs qu’au comptoir», mentionnent le directeur général, Donald Paquet et le président, Pierre Couillard. Alors qu’en 2001, les transactions par Accès D représentaient à peine 3 %, elles représentent 39 % en 2015.

Solutions mise en place

«Ce n’est pas une décision qui a été prise de gaieté de cœur», ajoute M. Couillard. Dès aujourd’hui, tous les utilisateurs exclusifs des comptoirs des caisses touchées seront contactés par le personnel des établissements concernés et des rencontres individuelles sont prévues pour les accompagner dans ces changements. «Il n’est pas question qu’on laisse tomber ces personnes-là. On va être là pour les accompagner dans la transformation de leurs habitudes financières», rassure M. Paquet qui sait que les clients touchés sont plus âgés.

Des diminutions marquées

Les points de services touchés réalisent tous moins de 1500 transactions par mois. Le nombre d’utilisateurs exclusifs y a aussi diminué de 26 % pour Saint-Robert, 33 % à Notre-Dame-des-Pins, de 43 % pour Saint-Jean-de-la-Lande et de 55 % à Saint-Simon-les-Mines. Même les guichets automatiques sont de moins en moins utilisés.