Enfants et étudiants plantent 170 arbres près du Cégep Beauce-Appalaches

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Enfants et étudiants plantent 170 arbres près du Cégep Beauce-Appalaches
La première partie de l'activité impliquait des élèves de l'école Lacroix. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

Afin de compenser les émissions de carbone des employés voyageant entre ses différents campus, le Cégep Beauce-Appalaches a planté 170 arbres avec l’aide de partenaires. Ils se trouvent sur une terre municipale à Saint-Georges, juxtaposée aux terrains synthétiques près du cégep.

Cette activité intitulée Ensemble vert un avenir carboresponsable s’est déroulée le jeudi 5 mai en après-midi. Elle est née d’un projet présenté par Jeffrey Busque, Rachel Gilbert, Laëtitia Guilbert et Joanie Rodrigue au Défi OSEntreprendre. Ce groupe d’étudiants est inscrit en Techniques de comptabilité et de gestion.

« Nous voulions faire une activité environnementale pour le concours. Le cégep avait déjà l’idée de reboiser afin de compenser les émissions de carbone des employés. On a simplement joint nos deux projets », mentionne Rachel Gilbert.

Déroulement en deux parties

Ce reboisement s’est déroulé en deux parties. En premier lieu, 24 élèves en quatrième année de l’école Lacroix, à Saint-Georges, ont suivi une formation sur la plantation d’arbres. Ils ont ensuite fait du reboisement en équipe et appris à concevoir une boîte à lunch zéro déchet. Rachel Gilbert avait proposé ce volet à la classe de Marie-Andrée Poulin, où son fils est élève.

Les cégépiens ont pris la relève en fin d’après-midi.

« J’étais entièrement d’accord avec l’idée. Dans notre cours de science, j’avais enseigné une section sur les arbres en début d’année. Ça parlait entre autres des parties des feuillus et conifères et de leur croissance. Cette activité s’imbrique dans le cursus scolaire et ferme la boucle de belle façon », dit Mme Poulin.

Par la suite, Arbre-Évolution a présenté une conférence à l’Entrecours aux cégépiens participants au reboisement. Sur le thème L’arbre et le climat, les représentants de l’organisme ont démontré que la plantation d’arbres représente une solution à la portée de tous pour relever le défi climatique.

Ces mêmes étudiants ont ensuite reçu une formation avant de procéder à la plantation d’arbres. La Ville de Saint-Georges s’est engagée à entretenir le terrain et prendre soin des arbres pendant 50 ans.

« Ce reboisement est un sentiment de fierté pour nous tous. On pourra voir année après année comment ces arbres évoluent dans la nature. C’est un beau projet qui prendra de l’ampleur et reviendra chaque année », espère Rachel Gilbert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires