La transformation s’amorcera en 2023

Serge Lamontagne redaction@lavoixdusud.com

La transformation s’amorcera en 2023
Le maire Martin Beaulieu a présenté la nouvelle mouture du projet de transformation de l'église de Saint-Benjamin qui, si tout va comme prévu, seront terminés pour 2024. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

ACTUALITÉS. Le dossier de transformation de l’église de Saint-Benjamin, lancé en 2013-2014, se concrétisera en 2023-2024.

Beaucoup de travail a été effectué depuis la campagne électorale de septembre 2021, confirmait le maire Martin Beaulieu lors d’une présentation publique du nouveau projet qui avait lieu le dimanche 18 décembre.

Un nouveau comité chargé de la revitalisation du village, incluant l’église, avait reçu le mandat de revoir le projet qui, en 2019, était de l’ordre de 3,7 M$, somme qui avait grimpé à plus de 6 M$ en chiffres de 2022, ce qui était beaucoup trop cher et était devenu un objet de discorde dans la municipalité, convient le maire.

La nouvelle mouture du projet se fera par phases et prévoit, dans un premier temps, le déménagement des bureaux municipaux dans l’actuelle sacristie. Un agrandissement de 139 mètres carrés, sur le côté de l’église, deviendra l’entrée principale du bâtiment et un bloc sanitaire sera ajouté à proximité.

Une salle de conférence multifonctionnelle sera aménagée sur la moitié de la surface occupée par le chœur actuel, l’autre moitié servant à l’aménagement d’une nouvelle scène. Le reste de l’église sera transformé en salle communautaire avec l’ajout, sur les côtés, d’espaces de rangement, d’un vestiaire, d’une cuisine et d’une salle de bain adaptée.

À tout cela s’ajouteront différents travaux tels que la mise à jour du carnet de santé datant de 2008, le remplacement du revêtement extérieur et la réparation de la toiture, la restauration des fenêtres de la grande salle et le remplacement des fenêtres de la sacristie et autres. Les bancs de l’église seront enlevés et le plancher refait au complet, comme le remplacement du système de chauffage à l’huile qui sera converti à l’électricité, avec des thermopompes.

Investissement à zéro

La réalisation de cette première phase de travaux nécessitera des investissements totalisant 3,7 M$. Pour aider le tout, la municipalité peut compter sur une subvention de 2,8 M$ du gouvernement du Québec, des soutiens financiers de la MRC des Etchemins totalisant 136 000 $, dont 75 000 $ du plan de relance économique de la MRC.

En ajoutant des contributions de diverses natures, incluant les sommes récoltées lors de la campagne de financement de 2013-2014, il ne manquerait qu’un peu plus de 490 000 $ pour compléter le budget et le maire Beaulieu a confirmé sa volonté de se rapprocher le plus possible du coût zéro pour ses concitoyens.

« On souhaite aller chercher de nouvelles commandites et de nouveaux partenariats. Nous songeons à vendre le nom de nos futures salles, entre autres », soutient-il.

Pour ces travaux évalués à un peu plus de 3,7 M$, 2,4 M$ iront à la transformation de l’église en tant que telle, 825 000 $ allant à l’aménagement extérieur du bâtiment et la connexion du bâtiment aux services publics (égouts), ainsi que 475 000 $ pour les honoraires professionnels. Le maire Beaulieu a rappelé que 237 000 $ avaient jusqu’ici été investis en honoraires professionnels divers.

Prochaines étapes

Soulignons qu’à la suite d’une entente avec la fabrique régionale de Beauce-Sartigan-Abénaquis et le Diocèse de Québec survenue le 1er décembre dernier, la municipalité de Saint-Benjamin deviendra propriétaire de l’église pour la symbolique somme de 1 $. La transaction sera conclue en janvier, une fois que les deux parties l’auront officialisé devant notaire.

Selon cette entente, l’église sera désacralisée et la fabrique profitera des prochaines semaines pour rapatrier certains meubles, statues et autres éléments lui appartenant. Les offices religieux continueront d’y être célébrés, la municipalité et la fabrique ayant signé une entente à long terme. Un espace de rangement sera aménagé sur place, ce qui permettra d’y conserver les équipements nécessaires à la pratique du culte, ainsi que l’autel qui est déjà amovible.

Cette étape étant maintenant franchie, la municipalité entend poursuivre le processus de préparation de plans et devis qui est déjà amorcé, dans l’espoir de lancer des appels d’offres en début d’année 2023. Si tout va comme prévu, les travaux de transformation pourraient s’amorcer à la fin de l’été ou au début de l’automne 2023, pour être terminés en 2024.

Réfection de l’édifice municipal

Une fois ces travaux réalisés, la municipalité entend procéder à la réfection de l’actuel édifice municipal. L’aménagement de locaux à l’intention du cercle de fermières et du club de l’âge d’or, ainsi que l’agrandissement de la bibliothèque municipale, sont prévus. Le bureau de poste demeurera au même endroit et la municipalité aimerait y ajouter un service de garde communautaire.

Travaux ailleurs dans le village

Outre la réfection de l’école primaire au coût de 5,4 M$, qui est en cours de réalisation, une somme de 1,1 M$, financée en grande partie (950 000 $) par Québec, sera investie dans la réfection du réseau d’égouts dans le cœur du village. Un projet de 6,5 M$ est aussi prévu pour la réfection des infrastructures à Morisset-Station et la municipalité souhaite investir dans l’aménagement de services dans le secteur de Cumberland qui présente un fort potentiel de développement, notamment au niveau résidentiel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires