Marché forestier: Paul Busque veut maximiser l’utilisation de chaque arbre

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Marché forestier: Paul Busque veut maximiser l’utilisation de chaque arbre
Paul Busque est le nouveau conseiller régional au développement forestier. (Photo : Beauce Média - Hubert Lapointe)

AFFAIRES. Depuis la fin du commerce du bois de quatre pieds (communément appelé la « pitoune ») au printemps 2019, ainsi que de la saturation du marché pour les billes de petites dimensions (8-9 pieds), le milieu forestier cherche activement des solutions pour ce bois sans preneur. Dans cette optique, l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce (APBB) a donné à Paul Busque le poste de conseiller régional au développement forestier.

Avec un mandat renouvelable de trois ans, celui qui a été député de Beauce-Sud de 2015 à 2018 aura en effet comme mission d’identifier des débouchés dans le but d’implanter au moins un projet de transformation novateur en Chaudière-Appalaches. Il faut savoir que M. Busque compte également près de 15 années d’expérience dans le secteur de la transformation du bois. Jusqu’à récemment, il était conseiller au développement économique au Centre d’aide aux entreprises de Beauce.

« En pensant à toutes les personnes qui vivent de la forêt privée en Chaudière-Appalaches (plus de 5000 emplois), ça va me donner de l’énergie pour me dépasser », est enthousiaste Paul Busque, qui salue au passage la collaboration de toutes les MRC de la région pour la création de son poste. « Je veux maximiser les retombées de la filière forestière. »

Éric Cliche, président de l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce.

Selon Éric Cliche, président de l’APBB, Paul Busque possède les compétences nécessaires pour s’acquitter de sa tâche. « Avec sa vaste expérience et son excellent réseau de contacts, je suis convaincu qu’il pourra rassembler les partenaires de la région autour de projets structurants », a-t-il affirmé.

L’initiative a pris naissance dans le cadre du Plan de développement du territoire agricole et forestier de la MRC de La Nouvelle-Beauce et a pu être concrétisée grâce à la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA). « C’est une bonne nouvelle. […] Je suis persuadé qu’on va arriver avec un beau projet pour notre région », a commenté pour sa part Gaétan Vachon, préfet de la MRC de La Nouvelle-Beauce et représentant de la TREMCA.

Mentionnons que la Chaudière-Appalaches regroupe 26 000 propriétaires de boisés, soit 2,4 millions de mètres cubes de bois destinés à la vente annuellement (sans diminuer le capital forestier à long terme). Le bois sans preneur représente des pertes variant entre 20 % et 30 % de chaque arbre abattu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires