Clermont Rouleau souhaite être un député de proximité

Eric Gourde  redaction@beaucemedia.ca

Clermont Rouleau souhaite être un député de proximité
Clermont Rouleau sera le candidat libéral dans Beauce-Nord. (Photo : Beauce Média - Éric Gourde)

POLITIQUE.  Le Parti libéral du Québec a choisi son candidat pour briguer les suffrages dans la circonscription de Beauce-Nord lors des élections générales du 3 octobre prochain. La nomination de Clermont Rouleau a été officialisée mercredi dernier, lors d’un rassemblement à l’Hôtel Le Journel de Saint-Joseph.

Ce dernier œuvre dans le domaine du dépannage routier depuis de nombreuses années. Il fut également entrepreneur dans le secteur de l’électromécanique au cours des années 1990, ainsi que camionneur de 2004 à 2008. Grand-père de quatre petits-enfants et résident de Saint-Étienne, il estime bien connaitre la région, même s’il n’y a jamais résidé. « Je vis en périphérie de Beauce-Nord depuis des années. J’ai grandi sur la ligne avec Chutes-de-la-Chaudière. J’y suis souvent pour différentes raisons, j’y ai fait ma carrière parce que j’avais plusieurs clients et je la connais par cœur. Quand j’étais jeune, à peu près tous les commerces avaient le nom Beauce dans leur appellation et cette fierté-là me rejoint. »

Il s’estime bien placé pour prendre les devants et comprendre les citoyens affectés par la hausse du coût de la vie. « Je travaille depuis près de 40 ans et j’ai acquis beaucoup d’expérience dans différents domaines. Je suis la politique depuis une quinzaine d’années de façon plus assidue, mais ça fait deux ans que j’ai choisi de m’impliquer. Les idées que je souhaite véhiculer, je ne les vois pas dans les médias. Il fallait que je trouve un parti qui me rejoigne et je me suis reconnu chez les libéraux avec leur plateforme. Mes idées sont reçues et je me sens supporté. »

Clermont Rouleau dit avoir hâte de parcourir la région pour aller à la rencontre des gens et présenter ses idées, particulièrement pour combattre les hausses actuelles du coût de la vie en général. « Les libéraux parlent à la fois de baisses d’impôts et d’incitatifs à demeurer au travail pour les gens expérimentés. Il faut aussi faciliter l’immigration pour permettre à nos entreprises et institutions d’avoir accès à de nouveaux travailleurs. Souvent, certaines de ces personnes immigrantes ont déjà des compétences, mais elles ne sont pas reconnues chez nous. Il faut une certaine harmonisation pour reconnaitre les acquis de ces gens-là », indique-t-il.

Selon lui, les problèmes sont évidents, criants et ils méritent qu’on s’y attarde. Il entend étoffer ses idées au fur et à mesure que les prochaines évoluent. « Je veux aller rencontrer les gens dans leur milieu. Les clubs de l’âge d’or, les fermières, les usines pour y rencontrer les travailleurs et aussi les gens du milieu municipal pour bien comprendre leurs problématiques. »

M. Rouleau devient ainsi le troisième candidat à être officialisé, après la candidature du maire de Saint-Lambert-de-Lauzon, Olivier Dumais chez les conservateurs (PCQ) et celle de l’actuel député de la circonscription, Luc Provençal avec la Coalition Avenir Québec (CAQ).

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires