Importants changements au Programme des travailleurs étrangers temporaires

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Importants changements au Programme des travailleurs étrangers temporaires
Marc-Alexandre Brousseau, président par intérim de la TREMCA. (Photo : (Photo gracieuseté))

POLITIQUE. Le gouvernement fédéral a annoncé le 4 avril dernier d’importants changements concernant son Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).

Les nouvelles mesures annoncées concernent dans un premier temps la durée de validité des études de l’impact sur le marché du travail (EIMT) qui passera de 6 à 18 mois. La durée maximale des permis de travail sera également modifiée de deux à trois ans dans le volet des emplois à haut salaire. La hausse du plafond d’embauche passera aussi à 20 % de l’effectif pour tous les secteurs économiques du volet des bas salaires et même à 30 % pour d’autres secteurs.

Ces annonces permettront entre autres de faciliter l’arrivée de travailleurs étrangers temporaires au cours des prochains mois. Toutefois, selon les principaux acteurs du milieu, le gouvernement provincial devra envisager de modifier ses conditions d’accès à la résidence permanente afin de retenir ces travailleurs au Québec et ainsi éviter qu’ils se découragent.

Une annonce appréciée

Plusieurs regroupements, dont la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA), le réseau régional de développement économique et Chaudière-Appalaches Économique (CAÉ), accueillent positivement cette annonce du gouvernement fédéral.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos entreprises, car chaque avancée permettant de faciliter le recrutement de travailleurs internationaux a un impact sur leur capacité de production. Ce pas dans la bonne direction montre la voie pour les prochains enjeux, et ajoutera de la pression pour trouver des solutions supplémentaires pour le logement », affirme Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines et président par intérim de la TREMCA.

Rappelons qu’un rapport d’enquête intitulé Impacts économiques de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches a été publiée le 9 novembre dernier. Les élus et manufacturiers de la région ont réclamé à la suite de ce dépôt des mesures pour accélérer l’augmentation du bassin de main-d’œuvre et l’obtention de la résidence permanente des travailleurs étrangers dans le secteur manufacturier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires