Quirion Métal fête ses 50 ans d’existence

Par Danny Lizotte
Quirion Métal fête ses 50 ans d’existence
Le copropriétaire et actionnaire de Quirion Métal, Jacques Labbé. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

ENTREPRISE. Le 15 juillet dernier, Quirion Métal inc. a célébré ses 50 ans d’existence dans le monde des affaires. Cette entreprise beaucevilloise est spécialisée dans la structure d’acier et de l’élaboration des plans. Les employés et leur famille avaient été invités sous un chapiteau pour festoyer ensemble.

Lors de l’événement, les invités ont pu échanger entre eux tout en dégustant un méchoui. Les chansonniers Alex Roy et David Labrecque s’assuraient du divertissement. Pour l’occasion, la joueuse de hockey Marie-Philip Poulin a pris la parole pour prononcer un témoignage inspirant.

Les deux actionnaires et propriétaires de Quirion Métal, Jacques Labbé, présent sur les lieux, et David Drouin, présent virtuellement pour une présentation, étaient satisfaits de cette journée. Le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, a remis à Diane Drouin, la veuve de Benoit Drouin (décédé en mars dernier) un certificat personnalisé. « Au niveau des ressources humaines, les gens de Quirion Métal sont soudés », s’exclame le politicien.

Historique

Créée en 1972, par les frères Jacques et Marc-André Quirion, l’usine de Quirion Métal occupait alors une superficie de 3000 pieds carrés. Elle comptait trois employés à Notre-Dame-des-Pins. À la suite de l’acquisition de Poulin & Rodrigue, l’entreprise s’installe dans ses nouveaux locaux à Beauceville.

C’est en 1979 que Quirion Métal commence réellement sa progression en agrandissant son usine et ses bureaux, atteignant une superficie de 18 000 pieds carrés. Deux ans plus tard, la compagnie ajoute de nouvelles cordes à son arc avec la fabrication de charpente d’acier.

En 1996, le bâtiment prend encore de l’expansion pour atteindre 25 000 pieds carrés. Quatre ans plus tard, c’est le terrain qui s’agrandit pour l’entreposage des produits finis. En 2004, Benoît Drouin devient actionnaire, suivi en 2006, par son fils David Drouin, et en 2011, par son gendre Jacques Labbé.

L’avenir

Aujourd’hui, Quirion Métal rayonne, notamment, dans l’ouest canadien et aux États-Unis. « La robotisation de nos installations est notre défi actuel », déclare l’un des propriétaires, M. Labbé.

Ce fleuron de la région compte maintenant 70 employés et a un chiffre d’affaires de 50 M$. Précisons que Quirion Métal inc. fait partie du Groupe Camnor, un regroupement de six entreprises dont Acier Trimax et Structures de Beauce, à Sainte-Marie.

On compte, parmi ses réalisations notables, l’immeuble de Promutuel et la passerelle rétractable à l’île Ronde, à Beauceville; le Complexe Legendre, à Montréal; le bâtiment de IKEA, à Vancouver (Colombie-Britannique); le St. Joseph Seminary, à Edmonton (Alberta); et la Cathedral of the Holy Family, à Saskatoon (Saskatchewan).

Témoignages

L’une des employés, Jacynthe Gilbert, de Notre-Dame-des-Pins, y travaille depuis 16 ans. Elle s’occupe des achats et de la mise en production. À ses débuts, elle s’appliquait à classer des documents. « Il y a quelques femmes qui travaillent ici, dont une dans l’usine », précise-t-elle.

Alcide Couture, 80 ans, résidant près du lac Fortin, travaille pour l’entreprise depuis 50 ans. Celui qui prendra sa retraite à la fin de l’année est soudeur-assembleur. « On m’a toujours bien traité ici », reconnait-il. Mentionnons qu’en avril dernier, M. Couture a reçu un trophée de ses employeurs pour ses nombreuses années auprès de Quirion Métal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires