Un dernier agrandissement de 13 M$ à la résidence Le Saint-Guillaume

Le propriétaire de la résidence Le Saint-Guillaume du boulevard Dionne à Saint-Georges, Serge Poulin, a dévoilé ce mercredi les plans d’un dernier agrandissement évalué à 13 M$. Afin d’ériger ce bâtiment de 92 logements, le promoteur procède à la démolition de l’ancienne usine de la Baby Bear Shoe située dans la 32e Rue du secteur ouest.

La construction du nouvel édifice sur six étages serait lancée à l’été 2017 pour s’achever le 1er juillet 2018. «Les travaux débuteront aussitôt que l’on aura atteint 60 % et plus de réservation pour nos appartements», révèle M. Poulin, confiant de répondre aux besoins de la population avec ce nouveau projet d’envergure.

Au sous-sol de celui-ci se retrouvera 38 cases de stationnement ainsi que des espaces de rangement. Au premier niveau, il y aura des espaces communautaires, des appartements pour une clientèle en perte cognitive, une piscine intérieure ainsi qu’une garderie pour les jeunes enfants des employés qui seront plus nombreux avec ce projet. Une vingtaine d’emplois pourrait s’ajouter à l’équipe d’une soixantaine de personnes.

Au deuxième et troisième étages, des appartements de 500 à 800 pieds carrés seront disponibles. Aux deux derniers niveaux, les appartements seront des condominiums de 1000 à 1300 pieds carrés. Au cinquième étage, une nouvelle cuisine et salle à manger donnera sur une vue de la Ville de Saint-Georges.

Mentionnons que ce complexe résidentiel pour personnes âgées, qui existe depuis près de 30 ans, compte 232 appartements à la suite d’expansions complétées en 2012 et en 2016. Le projet d’agrandissement reliera l’ensemble des bâtiments de la résidence.

Démolition de la Baby Bear Shoe

Les derniers vestiges de l’industrie de la chaussure à Saint-Georges sera chose du passé avec la démolition du bâtiment ayant abrité la Baby Bear Shoe située au 495, 32e Rue. Cet édifice a été construit en 1954 sur une ancienne piste de course du secteur ouest. Au plus fort des années 1960, l’usine employait plus d’une cinquantaine d’employés et produisait des milliers de chaussures par jour. Au début des années ’70, l’usine a été vendue, puis a fermé quelque temps après. Les employés ont été transférés à la Saint-Georges Shoe, où se trouve aujourd’hui le centre des congrès Le Georgesville.

Quant à l’édifice, il a occupé plusieurs fonctions après la Baby Bear Shoe. Il a notamment abrité l’entreprise Tactic, la Ressourcerie Beauce-Sartigan, puis l’entreprise J. P. Canin ainsi que les Chevaliers de Colomb. Les membres de cette organisation pourront emprunter une salle communautaire du Saint-Guillaume pour la tenue de leurs réunions et des activités telles que la guignolée.