Un nouvel espace touristique ouvert au public

Serge Lamontagne redaction@lavoixdusud.com

Un nouvel espace touristique ouvert au public
L'inauguration du nouvel espace touristique de la chocolaterie La Pralinière de Lac-Etchemin a eu lieu le vendredi 15 juillet dernier. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

LAC-ETCHEMIN. La chocolaterie La Pralinière offre au public et aux visiteurs de passage dans la région une nouvelle expérience de visite touristique à ses installations de Lac-Etchemin. Celle-ci prend la forme d’un « espace touristique », aménagé à même son siège social de la route 277, qui a été officiellement inauguré le vendredi 15 juillet dernier.

Ce nouvel espace permettra aux visiteurs d’en apprendre davantage sur tout le processus de production du chocolat par le biais de visites guidées pour lesquelles le public devra toutefois prendre rendez-vous.

À cela s’ajoutent, pour les plus jeunes, des ateliers de fabrication pour les enfants qui pourront eux-mêmes fabriquer leurs propres chocolats.

« Les visites guidées devraient durer un peu plus d’une heure et s’adressent à toutes les clientèles. On voulait vraiment en faire une expérience à la fois touristique et familiale », indique le propriétaire Samuel Pépin qui ajoute que des ateliers à l’intention des adultes devraient s’ajouter.

L’entreprise etcheminoise lancera également un programme d’apprentis chocolatiers où les jeunes de 3 à 12 ans pourront apprendre le métier via une dizaine de cliniques qui leur permettront d’être diplômés comme tel, et ensuite d’avoir 10 % de rabais à La Pralinière jusqu’à leurs 18 ans.

Mentionnons que ce projet original a nécessité des investissements totalisant près de 80 000 $. L’entreprise a obtenu un financement avoisinant les 34 000 $ de la part de la MRC des Etchemins via son plan de relance (15 404 $) et du Programme de soutien aux entreprises (19 255 $).

« Cela fait plusieurs années qu’on pesait à ajouter un volet touristique à nos opérations. Cela fait plusieurs mois qu’on y travaille, il y a eu des délais en cours de route, mais nous sommes heureux du dénouement de celui-ci. Il fallait que l’on puisse accueillir les gens de façon sécuritaire avant de procéder et c’était maintenant le temps de le faire », mentionne M. Pépin.

« Nous sommes très fiers de notre production artisanale. C’est l’une des choses qui nous distinguent dans le marché et que nous voulions mettre de l’avant », poursuit-il en ajoutant que ce projet, qui suit l’ouverture des quatre autres succursales situées à Saint-Prosper, Notre-Dame-des-Pins et Saint-Georges (deux à cet endroit), n’est assurément pas le dernier.

« On prend les projets un à la fois, mais notre but de faire de La Pralinère une marque provinciale de chocolat », ajoute-t-il en saluant la contribution de Sébastien Hamel, chargé de projet, ainsi que de Valérie Bilodeau, son adjointe, qui ont mis celui-ci de l’avant et permis sa réalisation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires