Un surplus budgétaire de 4,7 M$ pour Saint-Georges en 2017

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un surplus budgétaire de 4,7 M$ pour Saint-Georges en 2017
Le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

La ville de Saint-Georges a complété l’année 2017 avec un surplus de 4 736 856 $ selon le rapport d’audit sur les états financiers de la ville réalisé par la firme Raymond Chabot Grant Thornton.

Celui-ci a été présenté au début de la séance du conseil du 23 avril. La ville a ainsi enregistré des revenus de 46 658 711 $ et des dépenses de 42 803 311 $. Un montant de 881 456 $, provenant de fonds réservés, a été utilisé au cours de l’année pour atteindre ce surplus.

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, s’est réjoui du budget. «Nous avons encore un excellent budget cette année. Nous avons continué de baisser la dette et nous avons augmenté le montant en immobilisations chaque année. Je pense qu’une gestion sévère et très exigeante rapporte à la fin de l’année», a-t-il commenté à la fin de la présentation.

Comme prévu par un règlement municipal, environ la moitié des 4,7 M$, soit 2,4 M$, seront versés dans le fonds réservé pour les grands projets, ce qui portera le total de ce fonds à 17,8 M$, dont 6,15 M$ seront utilisés pour la réfection du mur de soutènement et l’aménagement de l’espace Carpe Diem.

L’autre moitié sera ajouté à l’excédent de fonctionnement non affecté, portant le total à 8,7 M$. De cette somme, 1,8 M$ serviront à l’acquisition d’immobilisations en 2018. Une partie sera versée au fonds réservé desservi aqueduc et égout et à la réserve de contingence, ce qui laisse 2 M$ en surplus libres.

Les revenus

Le budget initial prévoyait des revenus de 44 445 605 $. Ceux-ci ont toutefois été plus élevés que prévu, notamment au niveau de la taxation à la suite de rénovations et de nouvelles constructions, qui a permis à l’administration de recevoir 1,1 M$ supplémentaires. Les transferts, provenant de différentes subventions, ont été de 610 000 $ de plus que ce qui était projeté.

Les dépenses

Quant aux dépenses, elles ont été moins importantes que le prévoyait le budget. Alors que l’administration avait estimé ses dépenses à tout près de 45 M$, elles ont été en fait de 42,8 M$.

Ses économies ont été réalisées dans différents secteurs, dont l’entretien des infrastructures (512 000 $), les frais de financement (419 000 $) et les projets d’immobilisations (355 000 $). Il faut ajouter à cela que 445 000 $ préservés en cas d’imprévus n’ont pas été utilisés et que les élections ont coûté 106 000 $ de moins que prévu en raison des nombreux postes élus par acclamation.

La dette

Au terme de l’année 2017, la dette de la ville s’élève à 46,1 M$. À cela s’ajoute la part de Saint-Georges dans la dette de la régie intermunicipale, portant le total à 49,5 M$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires