Une dizaine de ponceaux à refaire sur la piste cyclable à Beauceville

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une dizaine de ponceaux à refaire sur la piste cyclable à Beauceville
L'un des dix ponceaux qui devront être reconstruits. (Photo : (Photo tirée du rapport de Consultant S. Dufour))

PISTE CYCLABLE. Un rapport indique que 10 des 14 ponceaux que l’on retrouve sous la piste cyclable à Beauceville entre le parc des Rapides du Diable et la sortie sud de la ville sont à reconstruire.

Le document a été dévoilé publiquement lors de la séance du conseil des maires de la MRC Beauce-Centre du 14 décembre. Il a été rédigé par Consultant S. Dufour en novembre dernier. Il précise que parmi les autres ponceaux, deux sont en bon état et un autre doit être nettoyé.

Pour en arriver à ces conclusions, l’entreprise a inspecté elle-même les ponceaux en question et a colligé ses résultats avec ceux de la firme Maxxum qui a elle aussi examiné ces mêmes infrastructures en juin 2022.

« Leur durée de vie est largement dépassée et ils risquent même de s’effondrer, entraînant ainsi le remblai de la piste cyclable. Leur réfection est recommandée », est-il également écrit dans le rapport. Selon la firme, « les coûts de réfection des ponceaux seront beaucoup plus élevés » puisque la piste cyclable est déjà construite. Elle estime aussi que les travaux de réfection auraient dû être faits en même temps que l’aménagement de la piste cyclable.

Par ailleurs, les ponceaux devaient comporter des dispositifs de retenue en bois selon le rapport qui lui-même cite le devis de construction. « Sur les plans, il n’y a aucun détail pour la construction de ce type d’ouvrage. Au bordereau de soumission, il était prévu une quantité de 90 mètres de dispositifs de retenue. Sur le site, aucun dispositif de retenue n’a été relevé lors des investigations », indique toutefois Consultant S. Dufour.

Accotements et clôtures

De plus, la firme note que les accotements « sont à peu près inexistants » sur une grande partie de la portion de la piste cyclable étudiée. Selon la firme, la largeur originale de la plateforme de la voie ferrée était trop courte pour y construire une piste cyclable de trois mètres avec des accotements de 30 cm et des clôtures.

Pour ce qui est des clôtures, le rapport indique qu’elles ont été installées trop près de la voie pavée, soit entre 11 et 30 cm selon les endroits, et que cela peut « entraîner des accidents » si le guidon d’un vélo heurte la clôture.

La firme spécifie que les normes de construction prévoient normalement un dégagement d’un mètre de part et d’autre de la piste cyclable. « En cas d’impossibilité à respecter cette exigence, il serait souhaitable que la distance de dégagement soit de l’ordre d’au moins 0,5 m à 0,6 m, soit la distance entre l’axe d’un vélo et l’extrémité d’un guidon », ajoute-t-elle.

Conclusion

« À savoir si les travaux ont été réalisés selon les plans et devis, on doit conclure que non. Les travaux ont été réalisés selon les plans et devis que partiellement, soit à l’exception notamment des accotements, des dispositifs de retenue et d’un ponceau qui étaient prévus, mais qui ont été omis », peut-on lire dans la conclusion.

Suivant la recommandation de Consultant S. Dufour, la MRC Beauce-Centre a refusé la réception définitive des travaux lors du conseil des maires.

Réponse des élus

« Il n’y a pas eu d’argent qui a été déboursé. Ce n’est pas que cela a été mal fait, les travaux n’ont tout simplement pas été faits », a indiqué le préfet de la MRC Beauce-Centre, Jonathan V. Bolduc, au terme de la séance du conseil des maires.

Les élus ne possédaient toutefois pas l’estimation des coûts pour ces travaux de réfection. « La prochaine étape consiste à s’asseoir avec la ville de Beauceville. […] Un plan de match conjoint sera établi », a ajouté le directeur général de la MRC, Jacques Bussières.

Des vérifications seront faites pour déterminer pourquoi ils n’ont pas été remplacés, a pour sa part assuré le maire suppléant de Beauceville, Patrick Mathieu.

De plus, M. Bussières assure que les ponceaux ne représentent pas un danger pour les utilisateurs. « Ils ne peuvent pas être conservés comme ils sont, mais il n’y a pas un danger de sécurité », a-t-il précisé.

Rappelons que cette section de la piste cyclable de Beauceville a été construite entre 2016 et 2017.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires