Vers une mise aux normes de l’usine d’épuration

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Vers une mise aux normes de l’usine d’épuration
Saint-Georges veut procéder à une mise aux normes de son usine d'épuration. (Photo : (Photo gracieuseté))

MUNICIPAL. Le conseil de ville de Saint-Georges a présenté un projet de règlement visant à lui permettre de mener des travaux de mise aux normes à l’usine d’épuration lors de la séance du 13 juin.

« L’usine a été construite il y a près de 40 ans. Elle avait été conçue pour une durée de vie utile de 20 ans. Il y a donc beaucoup d’éléments vétustes que nous devons refaire », souligne le directeur général de Saint-Georges, Claude Poulin.

Selon les plans et devis, les travaux s’élèveraient à environ 18,5 M$. En vertu du projet de règlement, Saint-Georges pourra emprunter cette somme. L’emprunt pourrait toutefois être moindre selon les subventions qu’elle pourrait recevoir.

Sur ce point, M. Poulin précise que la ville prévoit utiliser environ 9 M$ du montant qu’elle reçoit du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec. Le conseil a également présenté une demande d’aide financière au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) en vertu du programme d’infrastructures municipales d’eau.

Saint-Georges est maintenant en attente de la réponse du MAMH. Dans un monde idéal, la ville recevrait une réponse au cours des prochaines semaines et pourrait déposer un appel d’offres vers le mois de septembre.   

Parc éolien

Durant la séance, les élus ont donné leur appui à la MRC Beauce-Sartigan et EDF Renouvelables concernant la réalisation d’un parc éolien à Saint-Théophile. L’entreprise française compte déposer une soumission à l’appel d’offres d’Hydro-Québec et a demandé à la MRC Beauce-Sartigan d’être sa partenaire. Pour les maires de la MRC, cela représenterait une nouvelle source de revenus pour les municipalités.

En bref

De plus, le conseil a entériné l’octroi d’un contrat de 252 844 $ pour des travaux de réfection de voirie sur la 20e Rue, entre la 27e Avenue et la 30e Avenue. Ceux-ci seront réalisés par Excavation Transco, qui avait déposé la plus basse des cinq soumissions.

Les élus ont aussi accepté un protocole d’entente avec les Amants de la scène concernant l’utilisation du matériel scénique à l’espace Carpe Diem.

Par ailleurs, ils ont approuvé le versement de 143 000 $, en incluant les taxes, au comité des fêtes. Il s’agit du versement annuel octroyé par la ville. De plus, elle soutiendra financièrement l’atelier culturel et communautaire Joual Vert d’Artistes et Artisans de Beauce à la hauteur de 18 300 $ par année, et ce, jusqu’en 2025.

Finalement, une pétition a été déposée par Françoise Poulin. Les signataires demandent l’installation d’une traverse piétonnière sur le boulevard Dionne à la hauteur de la 32e Rue. « Il y a beaucoup de résidents au Saint-Guillaume. Nous sortons marcher et c’est très dangereux quand nous souhaitons traverser pour aller à l’épicerie par exemple, car les véhicules circulent rapidement et il n’y a rien pour les ralentir », soutient Mme Poulin.

De son côté, la mairesse suppléante, Manon Bougie, a indiqué que des discussions sont en cours avec le comité de circulation. « Différentes alternatives seront regardées », lui a-t-elle répondu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires