Andrée-Anne ne fait pas ses adieux à son rêve olympique

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Andrée-Anne ne fait pas ses adieux à son rêve olympique
Andrée-Anne Côté (à droite) a obtenu sa place à Tokyo, après la qualification du Canada aux Jeux panaméricains. (Photo : Gracieuseté – Équipe Canada)

Prévus du 24 juillet au 9 août 2020, les Jeux olympiques de Tokyo ont été reportés en 2021 à cause du COVID-19. Andrée-Anne Côté devait s’y rendre avec l’équipe canadienne senior en natation artistique.

Comme athlète professionnelle, Andrée-Anne a vécu sa plus importante période d’entraînement dans les derniers mois. Celle-ci s’est amorcée à l’automne 2019, soit quelques semaines après que le Canada ait remporté l’or à l’épreuve en équipe, aux Jeux panaméricains.

«Cette médaille garantissait la place du Canada aux olympiques. Comme c’est une année où l’on s’entraîne à temps plein, j’avais mis mes études sur la glace. On a commencé par un bootcamp de trois semaines à Stoneham, avec des entraînements physiques de base (course, natation, etc.) et des approches différentes pour se mettre en forme, comme le yoga acrobatique», explique l’athlète de Saint-Georges.

À l’Institut national du sport du Québec (INS) à Montréal, les nageuses ont passé de nombreuses heures à concevoir et pratiquer leur chorégraphie pour les Jeux de Tokyo.

Andrée-Anne Côté (Gracieuseté- Synchro Canada)

«On pouvait passer jusqu’à dix heures par jour dans la piscine. En janvier et février, nous avons aussi passé trois semaines à Hawaii afin d’effectuer d’autres entraînements», ajoute Andrée-Anne.

Une équipe soudée

Avant d’aller à Tokyo, l’équipe canadienne devait participer ce printemps à trois épreuves de la Série mondiale FINA (Grèce, Hongrie, Russie). La pandémie mondiale de COVID-19 a forcé l’annulation de ces compétitions, les Jeux olympiques ayant été reportés peu de temps après.

«Quand les Jeux de Tokyo ont été repoussés en 2021, j’ai eu des sentiments mitigés. On a fait tellement de sacrifices, mais on ne pensait jamais que ça (pandémie) deviendrait si grave», avoue l’athlète de 22 ans.

Membre de la formation nationale depuis quatre ans, Andrée-Anne Côté apprécie grandement le soutien d’Équipe Canada à travers cette situation imprévue. Chaque nageuse possède un plan d’entraînement personnalisé et peut demander conseil à des professionnels.

(Gracieuseté – Équipe Canada)

«Plutôt que de rester à Montréal, je suis revenu vivre chez mes parents à Saint-Georges. C’est plus difficile de s’entraîner en solo, mais toutes les filles gardent le contact. Ma famille me soutient beaucoup dans ce que je vis», affirme-t-elle.

Si son rêve est reporté à l’été 2021, Andrée-Anne ne se décourage pas pour autant. «Tout le monde doit présentement reporter ses projets. Il faut rester en santé et ne pas se blesser», conclut la jeune femme.

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Renée Giard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Renée Giard
Invité
Renée Giard

Lâche pas Andrée-Anne, on est fière de toi dans la famille Giard!

Renée Giard
Invité
Renée Giard

Lâche pas Andrés-Anne! On est fiers de toi dans la famille Giard.