Une année mouvementée à la Chambre de commerce de Beauceville

Une année mouvementée à la Chambre de commerce de Beauceville

Le conseil d’administration de la Chambre de commerce de Beauceville. Absents sur la photo : Alexandre Fortin et Natacha Jodoin.

Crédit photo : Photo L’Éclaireur Progrès – Andréanne Huot

Après une année marquée par les changements à divers niveaux, les membres de la Chambre de commerce de Beauceville (CCB) ont élu Gaétan-Julien Fortin pour être leur nouveau président pour l’année 2018.

Agissant déjà comme président par intérim depuis l’élection municipale de novembre 2017, M. Fortin est le membre le plus ancien de l’exécutif, lui qui s’implique auprès de la Chambre depuis un peu moins de trois ans. Rappelons que l’ancien président, François Veilleux, a dû démissionner de son poste après avoir été élu comme conseiller municipal. Il reste cependant le représentant de la ville de Beauceville sur le conseil d’administration.

Le mandat de cinq autres administrateurs, Paul Bernard, Sylvain Poulin, Andrée Roy, Annie Rodrigue et Renée Roy venait à échéance ou n’a pas été renouvelé. Cinq nouvelles personnes ont fait leur entrée à la Chambre de commerce de Beauceville à titre d’administrateurs. Il s’agit de Dominique Plante, Angèle Bouffard, Chantal Roy, Alexandre Fortin et Natacha Jodoin.

L’année a été mouvementée au sein de la Chambre de commerce. Par trois fois, il y a eu un changement de coordonnatrice. Ça n’a pas été plus stable du côté de la comptabilité. L’exécutif a dû remédier à cette situation. Grâce à la ville de Beauceville, une employée de la municipalité, Marie-Michelle Lachance, a un mandat à temps partagé, faisant environ 10h par semaine à la chambre de commerce. Il s’agit d’une entente à long terme et cela permet à la CCB d’avoir des frais fixes à payer, mentionne M. Fortin. La comptabilité a été donnée à Marie-Noëlle Desruisseaux.

Année financière difficile

Les administrateurs le savaient, l’année financière ne serait pas positive. En effet, les dépenses ont été de 57 580 $ et les revenus de 55 461 $. Cela s’explique, entre autres, par le nombre de membres. Même si ce chiffre est resté stable, la CCB a pris la décision d’offrir l’adhésion gratuite en 2017 aux entreprises n’ayant jamais été membre. «C’est en 2018 que l’on va voir les bénéfices de cette action», estime M. Fortin.

De plus, les frais pour la coordonnatrice ont été plus élevés, tout comme les dépenses liées au site web. Même s’il restait un peu plus de 1000 $ à payer sur l’ancien site, la CCB a choisi de renouveler ce dernier pour un montant de près de 4600 $. Afin de pallier au léger déficit de l’année 2017, la chambre de commerce a dû prendre 2119 $ dans ses surplus accumulés.

En 2018, la CCB souhaite remettre à son calendrier d’activité la Classique de golf, la Soirée des Triomphes, les dîners-conférences le 5 à 7 de bienvenue aux nouvelles entreprises, la participation au Bike Show ainsi que le Marché de Noël.

Poster un Commentaire

avatar