Beauce en zone rouge : les députés Poulin et Provençal s’en remettent à la Santé publique

Beauce en zone rouge : les députés Poulin et Provençal s’en remettent à la Santé publique
Les députés Luc Provençal et Samuel Poulin. (Photo : gracieuseté)

COVID-19. > Lors d’une conférence téléphonique conjointe, le 7 octobre en après-midi, les députés Samuel Poulin et Luc Provençal ont accepté de faire le point sur les critiques concernant l’actuel classement des trois MRC de la Beauce en zone rouge.

«Il faut savoir au départ que c’est la Santé publique qui a le dernier mot en ce qui concerne le choix des couleurs, pas le palier politique. C’est le Dre Liliana Roméro, directrice de Santé publique de Chaudière-Appalaches qui peut dire pourquoi nous sommes en alerte maximale», indique Samuel Poulin le député de Beauce-Sud.

Les deux députés ne s’attendaient pas à une telle décision et ce n’est que quelques heures avant son annonce qu’ils l’ont apprise.

«Actuellement, les deux grands foyers d’éclosion en Chaudière-Appalaches, ce sont Lévis et Thetford Mines. Mais la Dre Romero a proposé de fermer la Beauce quand même», déclare Luc Provençal.

MRC Robert-Cliche

«Plusieurs élus et représentants d’affaires de la MRC Robert-Cliche, en particulier, se demandent pourquoi elle ne retrouve pas en zone orange puisque le nombre de cas de COVID est bas. Je ne suis pas satisfait des réponses obtenues auprès de la Santé publique, pas plus que le sont le préfet ou les présidents des chambres de commerce de l’endroit», ajoute Luc Provençal, le député de Beauce-Nord.

D’ailleurs, celui-ci monte le ton lorsqu’on l’accuse d’être muselé par son parti. «Ce n’est pas vrai qu’on m’a demandé de me taire, de rentrer dans le rang. Peut-être que mes questions en ont indisposé certains, mais je n’y peux rien», a-t-il martelé en réponse à une supposition émise par un responsable de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Joseph.

Revenir en orange, en jaune, en vert

Mais pour les deux députés, la solution ultime reste de pouvoir casser la vague, de l’aplatir comme le dit le Dr Arruda. «On doit revenir en orange, puis en jaune et en vert. Et pour cela, nous devons continuer de respecter les règles de base : se laver les mains, respecter deux mètres de distance et éviter les rassemblements», indique le député Poulin.

Invité à commenter la manifestation d’étudiants d’aujourd’hui à la Polyvalente de Saint-Georges, le député de Beauce-Sud a déclaré : «Je comprends les jeunes, ce n’est pas facile pour eux. Mais je leur demande de ne pas lâcher en attendant un retour à la vie normale».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires