Cam Grande Brune discute «à huis clos» de sujets controversés

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Cam Grande Brune discute «à huis clos» de sujets controversés
Cam Grande Brune (à droite) a parlé notamment de transsexualité avec la youtubeuse Gabrielle Marion.

La youtubeuse Camille Ingels-Fortier, alias Cam Grande Brune, aborde des sujets tabous sur sa page personnelle.

À lire aussi : Youtubeuse : Un métier bientôt à temps plein pour Camille ?

Youtubeuse depuis sept ans, elle a développé une section appelée À huis clos regroupant des vidéos d’opinions et de sujets controversés.

Par exemple, Camille a parlé de menaces de viol à son endroit et documenté les détails de son augmentation mammaire. Sa vidéo Pisser debout comme un gars, où elle teste un entonnoir permettant aux femmes d’uriner à la verticale, a dépassé le million de visionnements.

«C’est une playlist que j’ai commencée en 2015 avec mes opinions et ce qui se passait dans ma vie. L’an dernier, j’ai invité des gens afin qu’ils parlent de leurs expériences personnelles, car des abonnés me posaient des questions auxquelles je ne pouvais pas répondre», précise-t-elle.

Avec ses invités aux définitions sexuelles différentes, Cam Grande Brune a discuté notamment de pansexualité, transsexualité, asexualité et la vie en drag queen. Le 1er février, cette dernière a publié son entrevue avec une ancienne escorte.

«Comme je souhaitais devenir sexologue, mes entrevues tournent plus autour de ce thème. Étant donné que les jeunes sont influençables et beaucoup sur le web, j’essaie d’exposer ces sujets d’une façon saine. Ça peut avoir un impact important sur eux», affirme Cam Grande Brune, qui entend élargir ses domaines comme intervieweur dans les prochains mois.

En plus de se trouver sur YouTube, les prochaines entrevues seront disponibles sur les plates-formes audio Spotify et iTunes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des