Centre culturel Marie-Fitzbach : le centre d’art et d’exposition rouvre enfin ses portes

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Centre culturel Marie-Fitzbach : le centre d’art et d’exposition rouvre enfin ses portes
Mark Boucher dévoile son amour du cinéma d’horreur dans l’exposition « Des photos qui racontent des histoires ». (Photo : gracieuseté)

Fermé depuis le 1er octobre, le centre d’art et d’exposition du centre culturel Marie-Fitzbach (CCMF) accueillera les visiteurs dès le mercredi 24 février pour ses expositions printanières.

Sur le thème Voir le monde autrement, six artistes exposeront les fruits de leurs travaux. La boutique Artistes et Artisans de Beauce (ABB) sera accessible à nouveau pour accueillir la clientèle recherchant des cadeaux originaux et 100 % québécois.

Histoires et résilience

Dans la chapelle, le Georgien Mark Boucher dévoile sa vision du monde avec Des photos qui racontent des histoires. Pour le photographe beauceron, ses images sont surréelles et dévoilent son amour du cinéma d’horreur.

Karine Locatelli (Mer et flore)

Au travers de l’exposition La mécanique de la résilience, dans la Salle des Créateurs, Sophie Ouellet se penche sur les difficultés traversées au fil de la vie. L’artiste-peintre de Québec s’intéresse particulièrement aux cicatrices que l’on choisit de porter fièrement.

Mer et nature

Un voyage en voilier, entre Baie-Saint-Paul et la Basse-Côte-Nord, a inspiré les œuvres de Karine Locatelli dans l’exposition Mer et flore, à la Salle des Découvertes. Résidente de Baie-Saint-Paul, elle dévoile des paysages dessinés, brodés ou photographiés témoignant du détail de la mer, la rive et la flore boréale.

Mireille Busque, de Saint-Georges, évoque la nostalgie, les ressentis et la maladie par la prose, le collage et la photographie. Grâce à l’exposition Les cèdres, dans la Salle Corporation du Petit Séminaire, elle met notamment en scène les douleurs en douceurs et la timidité en intimité.

Papier et transparence

Sophie Ruel (Les morceaux de papier)

Native de Saint-Georges, Sophie Ruel travaille sur bois et verre Les morceaux de papier. Initialement déchirés et récupérés, ces morceaux de vie jugés inutiles trouvent une nouvelle raison d’être en ce monde. Les œuvres se retrouvent au cœur de la Salle Louis-Jobin.

Le collectif AAB propose l’exposition Transparent sur la Galerie du Bon-Pasteur. La transparence est un sujet à la fois poétique et complexe, doux et brut. Elle laisse passer la lumière et permet de voir qui se laisse deviner, comprendre ou qui ne dissimule pas ses activités.

Le CCMF est ouvert du mercredi au vendredi de midi à 18h et le samedi de midi à 17h. Pour la semaine de relâche (1er au 5 mars), le centre sera ouvert de midi à 18h. L’accès est gratuit. Le port du masque, le lavage des mains à l’entrée et la distanciation sociale sont obligatoires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires