Cérémonies modestes pour souligner le jour du Souvenir

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Cérémonies modestes pour souligner le jour du Souvenir
Le cénotaphe de Saint-Georges a été couvert de coquelicots en carton. (Photo : gracieuseté – Yvon Thibodeau)

Le jour du Souvenir a été souligné le mercredi 11 novembre à Saint-Georges et Beauceville. En raison de la COVID-19, les célébrations étaient beaucoup plus modestes.

À Saint-Georges, sept pilotes du CAB Boys (Club Aéronautique de Beauce) ont survolé le site du cénotaphe à 11 heures en « Formation du disparu » (Missing Man), en mémoire de soldats morts au combat.

Richard Lehoux, député fédéral de Beauce, Claude Morin, maire de Saint-Georges, et Alain Maheux, président de la Légion royale canadienne filiale 249, ont déposé des couronnes de fleurs. Les députés provinciaux Samuel Poulin (Beauce-Sud) et Luc Provençal (Beauce-Nord) ont effectué ce même geste le dimanche 8 novembre.

Des coquelicots en carton ont été déposés au pied du cénotaphe. Ils ont été fabriqués par 900 élèves de Saint-Georges, Saint-Martin, La Guadeloupe et Sainte-Marie.

Cette activité pédagogique a été conçue par les enseignants Christian et Jean-Pierre Lagueux. Durant la cérémonie, ils ont personnifié des soldats du Régiment de la Chaudière lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Du côté de Beauceville, une couronne a été déposée au cénotaphe par le Colonel honoraire Denis Belleau. Il était accompagné par le Lieutenant-colonel honoraire Alain Roy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires