Christian Dubé repousse d’un mois l’obligation vaccinale des travailleurs de la santé

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Christian Dubé repousse d’un mois l’obligation vaccinale des travailleurs de la santé
Christian Dubé maintient le cap pour la vaccination d’une première dose, chez 75 % des Québécois adultes, d’ici le 24 juin. (Photo : Émilie Nadeau)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a décidé de reporter l’échéancier de l’obligation de vaccination pour le personnel du domaine de la santé au 15 novembre.

Initialement, il était prévu que les travailleurs soient obligatoirement vaccinés le 15 octobre. Ceux et celles qui ne l’étaient pas à cette date n’auraient pas pu continuer de travailler. C’est personnes ont maintenant un mois de plus pour se conformer à l’exigence du gouvernement. « Nous voulons leur donner une dernière chance de se faire vacciner », affirme le ministre.

En conférence de presse le 13 octobre, M. Dubé a expliqué que l’entrée en vigueur de cette obligation dès ce vendredi créerait une pression trop forte sur le réseau de la santé et sur les travailleurs pleinement vaccinés. « Je crois que nous continuions comme ça, nous aurions foncé dans un mur. Ce serait irresponsable de jouer aux dés avec la santé des Québécois », soutient-il.

D’ici le 15 novembre, il espère que l’interdiction des différents ordres professionnels des métiers de la santé va faire réfléchir les non-vaccinés. Le ministre affirme aussi que des efforts sont mis pour recruter du personnel pour stabiliser le réseau. « Les travailleurs qui ne sont pas vaccinés devront être testés au moins trois fois par semaine à compter du 18 octobre », ajoute-t-il.

De plus, les travailleurs non vaccinés ne recevront pas les primes COVID, ainsi que la prime de 15 000 $. « Ils recevront les primes s’ils se font vaccinés d’ici les 30 prochaines jours », précise M. Dubé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires