Chronique Association bénévole Beauce Sartigan : On « s’oublie » pour ceux qu’on aime.

Chronique Association bénévole Beauce Sartigan : On « s’oublie » pour ceux qu’on aime.
Souvent, en tant que proche aidant, on «s’oublie» pour ceux qu’on aime. (Photo : Depositphotos.com)

Souvent, en tant que proche aidant, on « s’oublie » pour ceux qu’on aime.

Vous mettez vos désirs de côté en pensant qu’il serait égoïste de s’en occuper. Après tout, votre proche a besoin de vous, n’est-ce pas?

Sauf que…

Même si les désirs ne sont pas toujours ni bons, ni réalisables, ils sont le signe d’un besoin. Ce besoin est important et doit être considéré dès que possible.

Par exemple, vous désirez que, parfois, votre conjoint(e ) pense vous apporter votre café.  Si vous restez fixé(e ) sur ce désir, mais que « il n’y pense même pas » ou que « dans l’état où il est, c’est impossible », vous allez développer une frustration.

Par contre, si ce désir est le signe d’un besoin de considération, un autre geste est peut-être possible. Parlez-en.  Vous pouvez aussi chercher qui d’autre peut vous accorder cette considération.  Une de vos amies? Invitez-la! Votre DÉSIR ne sera pas comblé, mais en COMBLANT le BESOIN sous le désir, la souffrance associée au manque va diminuer et vous allez retrouver une certaine vitalité.

Quels sont vos besoins?  Si vous avez du mal à les définir, faites-vous accompagner dans la réflexion. Téléphonez- moi ou prenez rendez-vous!

L’étape suivante, c’est que VOUS avez la responsabilité de faire quelque chose pour nourrir votre besoin. Malgré votre désir qu’on le fasse pour vous, votre colère face à ceux qui n’ont pas rempli vos attentes, vous êtes la personne qui peut créer le contexte où, en respectant vos valeurs, vous recevrez ce qu’il vous faut.


 

 

Mariam Bosquart
Intervenante à l’Association bénévole Beauce Sartigan
#TousProchesAidants
418 228-0007
418-228-0097

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des