Cinq organismes reçoivent le Georges de cristal

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Cinq organismes reçoivent le Georges de cristal
La présidente de l'AFMRC, Annick Veilleux, et la directrice générale, Nancy Lacroix, ont reçu le Georges de cristal des mains du maire de Saint-Georges Claude Morin. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy)

Saint-Georges a choisi d’introniser cinq organismes à l’Ordre du mérite georgien, dont la cérémonie a eu lieu le 8 septembre au pavillon Alfred-Leblond, au parc des Sept-Chutes.

Il s’agit d’une exception cette année puisque normalement, ce sont des personnes qui sont reçoivent cette distinction. La ville voulait cependant rendre hommage à des organismes qui ont travaillé d’arrache-pied durant la pandémie.

« Vous êtes des personnes extraordinaires qui travaillez dans l’ombre. Au début de la pandémie, nos élus disaient : “Ça va bien aller”. Oui ça a bien été, mais c’est grâce à vous. C’est vous qui étiez sur le terrain. C’est vous qui rencontriez les personnes face à face pour assurer une certaine cohésion sociale », a déclaré le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

Ainsi, l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Appalaches-Beauce-Etchemins, l’Association des familles monoparentales et recomposées la Chaudière (AFMRC), Au Bercail, Havre l’Éclaircie et la Maison de la famille Beauce-Etchemins La Grande Ourse ont reçu la statuette représentant Saint Georges terrassant le dragon, le tout dans un bloc de cristal.

Les récipiendaires

L’ACEF couvre le territoire des MRC des Appalaches, Beauce-Centre, Beauce-Sartigan, Nouvelle-Beauce et Les Etchemins. Elle vise entre autres à soutenir les personnes ayant des difficultés financières et développer leur autonomie à cet égard, ainsi que défendre les droits des consommateurs locataires ou prestataires d’aide sociale.

Les deux dernières années de l’AFMRC ont été marquées par une hausse de 76 % de ses rencontres individuelles, un déménagement et de la difficulté au niveau du financement. Malgré cela l’organisme a fait preuve de résilience pour s’adapter à chacun des défis qui se sont retrouvés sur sa route. Rappelons que l’organisme couvre 47 municipalités réparties dans cinq MRC, ce qui totalise environ 100 000 habitants.

Au Bercail a rapidement dû s’adapter aux mesures sanitaires pour éviter une éclosion chez sa clientèle ou son personnel et éviter un bris de services. Pour garder contact avec les bénéficiaires, des activités virtuelles ont été instaurées. Au Bercail a également pris en charge les services de l’Assiettée beauceronne et distribué 17 604 repas pour emporter. Bien que sa capacité d’accueil a été réduite de 50 %, il rapporte 416 admissions totalisant 4135 nuitées.

Le Havre L’Éclaircie a dû rapidement adapter ses deux maisons d’hébergement pour empêcher la propagation de la COVID-19. Malgré cela, l’organisme a toujours maintenu ses services. Ainsi, 81 demandes d’admission ont été traitées et 517 consultations individuelles ont été réalisées. De plus, le Havre a tenu 683 consultations téléphoniques et 562 rencontres individuelles pour des femmes n’ayant pas besoin d’hébergement sur leur territoire qui comporte 47 municipalités.

Enfin, la Maison de la famille a elle aussi mis en place des rencontres individuelles et a ouvert une plage horaire les lundis soir pour être plus accessible. Le personnel a fait preuve de créativité pour maintenir ses activités. Certaines ont eu lieu à l’extérieur pour respecter la distanciation, d’autres ont eu lieu en ligne. L’activité « Un cadeau pour Noël » s’est transformée en une page Go Fund Me pour continuer d’offrir un cadeau à des enfants dans le besoin. L’organisme a aussi dû adapter ses bureaux pour maintenir les échanges et les visites supervisés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires