Des jeunes sont jumelés à des personnes aînées

Danny Lizotte
dlizotte@leclaireurprogres.ca

Des jeunes sont jumelés à des personnes aînées
Une partie des élèves et des personnes aînées de l'activité intergénérationnelle. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

JUMELAGE. Dans le cadre d’une initiative de la polyvalente Saint-François de Beauceville, des élèves ont été jumelés à une quarantaine de personnes âgées. Ce projet du Programme d’éducation internationale (PEI) s’est réalisé grâce à la participation du Centre d’action bénévole Beauce-Etchemin (CABBE). Les jeunes, de troisième secondaire, devaient écrire une lettre et un poème ainsi que confectionner un cadeau design à « leur » aîné.

C’est lors d’une activité à la bibliothèque de l’école secondaire, le 16 juin, que les deux générations ont pu se rencontrer. Parmi les personnes jumelées, une dizaine s’était déplacée pour l’occasion. Certains des aînés étaient dans l’impossibilité de se présenter pour des raisons souvent liées à leur état de santé. « Les élèves devaient se faire connaître dans une lettre, expliquer dans leurs mots leur vie d’adolescent en 2022 », précise Josée Grondin, enseignante en français. 

Parmi les objets fabriqués par les étudiants, on pouvait admirer notamment une horloge, un casse-tête, un tablier, un chapelet ou des bijoux. Quant à elles, Alicia Fluet et Sammy Beaudoin ont confectionnées des bracelets de tailles différentes. Elles avaient été informées que la dame jumelée était reconnue pour sa générosité. « J’aime aider les gens. Je suis toujours là pour les autres », confie Claudette Couture, présente pour recevoir son cadeau de la main des adolescentes. Pour les remercier, elle leur a offert des cartes et des petites pierres sur lesquelles étaient inscrits des mots.

Sortir de l’isolement

Les deux dernières années ont laissées des traces néfastes sur le moral de plusieurs personnes, en particulier les plus âgées. Parmi les participants, certains provenaient des résidences pour personnes retraitées Sainte-Famille, de Tring-Jonction. La directrice de l’établissement, Danye Vachon, était heureuse de voir le sourire sur le visage de ses résidents. « Après avoir vécu l’isolement pendant la pandémie, de recevoir une lettre et de l’attention des jeunes cela a fait du bien à plusieurs d’entre eux », se réjouit la directrice du CABBE, Brigitte Lessard. Cette initiative en était à sa deuxième année. Il est prévu d’ajouter d’autres résidences au jumelage l’année prochaine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires