Francine Fournier : mairesse de Saint-Hilaire-de-Dorset

Par Danny Lizotte
Francine Fournier : mairesse de Saint-Hilaire-de-Dorset
Francine Fournier, mairesse de Saint-Hilaire-de-Dorset. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Danny Lizotte)

PORTRAIT. Saviez-vous que la mairesse de Saint-Hilaire-de-Dorset est une lectrice assidue de romans policiers ? Saviez-vous que Mme Fournier est une passionnée de pêche ?

Francine Fournier est née le 25 mars 1960, à Saint-Jean-Port-Joli (L’Islet), et a quatre sœurs. Ses parents s’installèrent à Saint-Georges alors qu’elle n’avait pas encore deux ans. Dans son enfance, elle était timide. C’est en grandissant qu’elle s’est émancipée. Son père travaillait dans un hôtel à Saint-Georges et sa mère était femme au foyer.

Elle a épousé Sylvain Jacques, un natif de Saint-Hilaire-de-Dorset, en 1981. Le couple a quatre enfants, une fille et trois gars, et huit petits-enfants.

Parcours scolaire

Mme Fournier a fait des études en commis-comptabilité à la Polyvalente de Saint-Georges où elle a obtenu son diplôme d’études secondaires (D.E.S.). Elle détient des certificats en ressources humaines et en administration de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). De plus, elle a une Attestation d’études collégiales (A.E.C.) en lien avec son emploi dans une institution financière.

Parcours professionnel

Elle est entrée sur le marché du travail comme employée dans un magasin de vente de chaussures. Elle a également travaillé auprès d’un concessionnaire automobile.

Mais, c’est véritablement au sein du Mouvement Desjardins qu’elle a passé la plus grande partie de sa vie active. Mme Fournier a exercé son boulot dans diverses caisses notamment à Saint-Évariste-de-Forsyth et à Saint-Joseph-de-Beauce. C’est surtout dans cette dernière municipalité qu’elle a été en poste le plus longtemps.

Elle a fait ses premiers pas en politique municipale au milieu des années 1990. Pendant quatre mandats consécutifs, la politicienne a occupé le siège de conseillère municipale. Malheureusement, elle se présentera à la mairie et perdra par quatre voix. « Je ne voulais pas demander un recomptage car cela aurait été des frais de plus à la municipalité », explique-t-elle. En 2021, après sept ans d’absence de la vie politique, elle sera élue par acclamation au poste de mairesse de Saint-Hilaire-de-Dorset.

Ses passions

Depuis toujours, Mme Fournier est une passionnée de tricot (particulièrement à la broche). « Pour mon bal des finissants, je me suis tricoté un châle. J’ai appris sur le tas », se souvient-elle. Cette grand-mère a fait elle-même les couvertures de baptême de tous ses petits-enfants. 

Elle est une lectrice assidue de romans policiers avec suspense et meurtres. Plusieurs romanciers se retrouvent dans ses choix mais elle avoue avoir un faible pour un auteur du coin. En effet, Pierre-Roland Mercier est l’un de ses favoris.

Deux autres de ses passe-temps préférés, qu’elle a transmis à ses enfants, sont la chasse et la pêche. Depuis de nombreuses années, son mari et elle se rendent dans la région de la Baie-James pour taquiner les poissons. Ils empruntent « la route du nord » en passant par le secteur de Chibougamau.

Francine Fournier est une amoureuse de Saint-Hilaire-de-Dorset. Pour rien au monde (sauf si sa santé l’obligeait) elle ne quitterait son village. Dire qu’au début de sa relation avec son mari, elle avait répondu à sa belle-mère « Jamais, je ne déménagerai à Saint-Hilaire ! ». Il ne faut jamais dire jamais !

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires