Présentes à Saint-Éphrem depuis 130 ans

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Présentes à Saint-Éphrem depuis 130 ans
L'ancien couvent de Saint-Éphrem. (Photo : (Photo gracieuseté))

COMMUNAUTÉ. Le 12 octobre marque le 130e anniversaire de la présence des Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie à Sainte-Éphrem. Pour l’occasion, Sœur Denise Lessard raconte comment quatre religieuses françaises sont arrivées en Beauce pour s’occuper de l’éducation des jeunes Éphremois et Éphremoises.

C’est le 12 octobre 1892 que sont arrivées Sœur Euphrasie, Sœur Gabrielle, Sœur Geneviève et Sœur Isabelle après les nombreuses démarches du curé Léon Morisset. Celui-ci avait contacté plusieurs congrégations de Québec pour venir enseigner à Saint-Éphrem. « La réponse était que l’enseignement n’était pas pour des classes mixtes », raconte Sœur Lessard.

Grâce à certains contacts, dont l’abbé Laberge, qui était supérieur d’un collège de Bourbonnais aux États-Unis, et Monseigneur Bégin, auxiliaire au diocèse de Québec, une lettre a été envoyée au fondateur des Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie, le Père François Jean-Baptiste Delaplace. Ce dernier a accepté la requête.

De 1892 jusque dans les années 1970, le couvent construit à Saint-Éphrem a accueilli des jeunes du primaire, qu’ils soient pensionnaires ou non. Plus tard, les élèves du secondaire y ont également poursuivi leurs études. Le tout, en accord avec la commission scolaire jusqu’à sa régionalisation, précise Sœur Lessard.

Encore aujourd’hui, le couvent sert de lieu de rassemblement pour les citoyens qui souhaitent partager la Parole de Dieu. « Les modalités changent, mais le dévouement des Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie est toujours là », conclut Sœur Lessard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires