Les Fridolinades revivent à Saint-Georges

Par olivier_turcotte
Les Fridolinades revivent à Saint-Georges
Victoria Murray

L’œuvre de Gratien Gélinas a été mise en valeur à l’occasion des deux représentations des Fridolinades offertes par le Théâtre des Hauts-de-forme, les 25 et 26 avril derniers.

La pièce a été présentée samedi soir ainsi que dimanche après-midi à l’auditorium de la polyvalente de Saint-Georges. Les deux représentations se sont déroulées à la perfection en plus d’attirer plusieurs centaines de spectateurs.

«Les gens viennent assister à la pièce et sont surpris de voir l’heure en sortant. C’est un spectacle qui est assez long, sauf que ça ne paraît pas pour le spectateur», partageait avec justesse Harold Gilbert, rencontré avant la deuxième représentation.

Le metteur en scène a présenté une sélection de saynètes marquantes issues de la pièce. Les transitions écrites par Harold Gilbert ont permis au public de suivre un groupe de hippies qui se remémorait l’époque de la guerre, où se déroulent les Fridolinades.

Vingt-quatre comédiens ont mis l’épaule à la roue afin de rendre hommage à cette oeuvre unique en faisant notamment usage de plusieurs costumes et décors convaincants. Il s’agit des mêmes comédiens qui avaient présenté Dans le silence de la nuit et Le grand retour de Ludger Morin, deux oeuvres créées par Harold Gilbert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires