Plus de 14 000 festivaliers présents au Festival beauceron de l’érable 

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Plus de 14 000 festivaliers présents au Festival beauceron de l’érable 
Plusieurs kiosques célébrant l'érable sous toutes ses formes étaient présents sur le site. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Amélie Carrier))

CULTURE. Premier événement d’envergure à avoir lieu à l’Espace Carpe Diem de Saint-Georges, le Festival beauceron de l’érable a eu lieu du 20 au 22 mai dernier. Pour cette 31e édition, plus de 14 000 visiteurs ont été transportés au sein d’une cabane à sucre urbaine, au rythme d’une programmation diversifiée, en plein air.

« Ce fut un weekend absolument sur la coche, exactement à la hauteur de ce que l’on souhaitait livrer, sans oublier qu’il était ouvert 100 % gratuitement au public », mentionne Amélie St-Hilaire, présidente du conseil d’administration. 

Le festival a débuté avec la remise d’une plaque commémorative à Steven Paquet, propriétaire de la Cabane à sucre Paqu& Fils de Sainte-Aurélie. Ayant produit le meilleur sirop d’érable beauceron de la saison 2022, le lauréat du tout premier concours Maître sucrier a été sélectionné parmi une trentaine de producteurs de la région.

Du côté musical, des groupes et chanteurs solos comme le duo Dueling Pianos, Autour du feu avec Phil Lauzon, Jean-Philippe Pothier, Steven & Steeven, La Grand’ Débâcle et Fiddle’n folks ont tous performé sur la nouvelle scène extérieure de l’espace Carp Diem. 

« Il s’agit d’un site exceptionnel [l’Espace Carpe Diem]. Plusieurs personnes, même de Saint-Georges, n’avaient pas encore eu la chance de découvrir ce magnifique emplacement sur le bord de la rivière. Pour une première expérience à cet endroit, on a adoré », indique-t-elle. Elle ajoute que les festivaliers étaient présents en grand nombre malgré la température peu clémente pour le moment fort du festival, soit le spectacle du populaire groupe québécois Kaïn.

À lire également: Une cabane à sucre urbaine et festive en plein air

Outre les spectacles présentés sur la scène Industries Bernard et Fils, une foire gourmande, où s’est déroulée la traditionnelle coulée de tire sur la neige, une zone familiale, avec fermette, jeux gonflables, mascotte, clown et manège, et une zone sportive, avec la première édition du Défi des jarrets sucrés, ont également été mises en place durant les trois jours de festivités.

Cap sur 2023

Au cours des prochaines semaines, le conseil d’administration du festival se réunira pour dresser un bilan complet de cette 31e édition. L’organisation commencera déjà à réfléchir à la prochaine présentation de l’événement.

L’un des principaux sujets de discussion sera la date de l’événement, lui qui se déroule habituellement au début du mois d’avril, soit en dehors de la saison habituelle des sucres. L’organisation entend statuer et communiquer sur ce sujet avant la fin de l’année 2022.

« Au départ, il y avait des gens qui étaient déstabilisés par le choix de cette date. Toutefois, une fois sur le site, ils ont compris et étaient heureux de notre choix, surtout avec les belles températures que nous avons eues en journée. », conclut la présidente.

*Avec la collaboration d’Amélie Carrier

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires