Un premier mini-album pour Les Maryann

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un premier mini-album pour Les Maryann
Les Maryann, composé de Pierre-Hervé Goulet, Samuel Wagner et Dominic Pelletier, ont lancé un premier mini-album, intitulé L'Essentiel. (Photo : (Photo Maxyme Gagné))

MUSIQUE. Le groupe de musique Les Maryann, formé de Pierre-Hervé Goulet, Samuel Wagner et Dominic Pelletier, a lancé un premier mini-album, intitulé L’Essentiel, le 30 septembre dernier.

Les cinq pièces qui le composent reprennent chacune des concepts associés aux chansons des boysbands des années 1990 et 2000. Par exemple, Tu es là est une balade comme l’est I Want it That Way des Backstreet Boys, Peekaboo est davantage dance et Fais-toi s’en pas avec son refrain harmonisé s’inscrit plus dans l’ambiance nightclub selon le Beaucevillois.

« Il existe tellement d’éléments esthétiques entourant les boysbands que nous pourrions écrire plusieurs autres chansons sans que ce soit la même chose, mais avec le temps que nous avions, le EP semblait la meilleure façon de livrer quelque chose de concret », explique-t-il.

Le titre choisi pour ce mini-album, L’Essentiel, fait référence aux compilations des meilleurs morceaux d’un artiste ou un groupe. « C’est un clin d’œil que nous voulions faire pour rester dans notre thématique de boysband », précise-t-il.

Il est possible de l’écouter sur toutes les plateformes numériques, mais pour le moment, il n’est pas prévu d’en faire une version physique.

Un documentaire humoristique

Le projet des Maryann a été lancé à l’hiver 2019. Si Pierre-Hervé, Dominic et Samuel ont mis tout leur sérieux dans l’écriture des textes et la composition de la musique, ils ont laissé aller leur sens de l’humour dans une série de capsules de type documentaire, qui sont disponibles sur leurs réseaux sociaux.

On peut suivre le groupe à travers des auditions pour trouver un quatrième membre, une proposition de collaboration avec Émile Bilodeau ou durant des entrevues.

Dans la plus récente, Samuel a décidé de quitter le groupe. Les membres ont décidé d’aller jouer au racquetball pour se réconcilier, le tout durant le lancement de l’album. « Chaque boysband qui se respecte doit se séparer au moins une fois, mais j’espère que ce ne sera pas la dernière », lance Pierre-Hervé en riant.

Pour le moment, aucun spectacle des Maryann n’est prévu, mais l’idée n’est cependant pas exclue. « Cela faisait partie de l’idée initiale. Nous voulions faire des chorégraphies sur scène, qu’il y ait des lasers, porter des ensembles identiques », énumère le Beaucevillois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires