Une huitième édition inspirée du ciel pour Beauce Art

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une huitième édition inspirée du ciel pour Beauce Art
Le comité organisateur de Beauce Art et les sculpteurs de l'édition 2022 se sont réunis devant l'oeuvres d'Éric Lapointe. (Photo : (PHoto L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy))

CULTURE. La huitième édition de Beauce Art : L’International de la sculpture s’est terminée le 12 juin par une visite guidée de la dizaine de sculptures installées le long de la promenade Redmond à Saint-Georges.

Les ajouts de cette année ont tous en commun la hauteur. Chacune des sculptures est installée sur un poteau de plus de deux mètres, les rapprochant ainsi du ciel, en phase avec le thème de cette année : « Sous le ciel et faire rêver ».

L’après-midi du 12 juin, chaque sculpteur a décrit son œuvre devant une foule de plusieurs dizaines de personnes. « Cette sculpture se veut un prétexte pour une prise de conscience sur notre empreinte planétaire et un regard vers le ciel », décrit le sculpteur Gilles Pedneault, de Saint-Côme-Linière, à propos de son œuvre « Vue du ciel et observer la réalité ».

En effet, M. Pedneault s’est inspiré de la planète et de la molécule de la COVID-19 pour créer une sphère métallique sur laquelle on retrouve des spicules verts qui représentent la végétation, « cette forme de vie essentielle à la présence de tout être vivant sur la Terre ».

Rachid Bakhouz (Maroc), Shuen-git Chow (France), Emmanuel De Decker (Belgique), Ferhat Özgur Görel (Turquie), Luka Radojevic (Monténégro) et Elena Saracino (Italie), de même que les Québécois Galina Stetco (Châteauguay), Yann Farley (Sainte-Justine) et Laurence Petit (Montréal), ont tous fait de même après M. Pedneault.

Ces artistes avaient été sélectionnés en 2019 afin de participer à l’édition 2020, a rappelé le président du conseil d’administration de Beauce Art, Paul Baillargeon. Pandémie oblige, leur venue en Beauce a dû être reportée, mais il était important pour l’organisme de respecter son engagement. « Nous savions ce qu’ils nous offraient », indique-t-il en vantant la qualité du travail accompli par ceux-ci.

À cette dizaine d’oeuvres s’ajoute celle de l’artiste invité d’honneur, Éric Lapointe. Sa sculpture rend hommage à sa soeur, qui est décédée d’un cancer quelque temps avant qu’il accepte l’offre de Beauce Art, et de l’église du secteur ouest de Saint-Georges.

Rappelons que les sculpteurs ont commencé leur travail le 22 mai dans le stationnement situé en face du centre sportif Lacroix-Dutil de Saint-Georges.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires