Découvrez le phénomène Tanguy sur scène

Photo de Amélie Carrier
Par Amélie Carrier
Découvrez le phénomène Tanguy sur scène
France Castel (grand-mère), Marie-Chantal Perron (Édith Ducas), Christophe Payeur (Tanguy) et Normand D'Amour (Paul Ducas). (Photo : Gracieuseté)

L’adaptation théâtrale québécoise du film Tanguy, réalisé par le Français Étienne Chatiliez et dévoilé au grand public en 2001, sera présentée à la salle Alphonse-Desjardins du Cégep Beauce-Appalaches le vendredi 3 mai prochain, dès 20h.

Pour l’occasion, les spectateurs beaucerons seront plongés dans le quotidien d’un couple dans la mi-cinquantaine.

Menant deux brillantes carrières et étant toujours très amoureux l’un de l’autre, Édith et Paul Ducas désirent se débarrasser à tout prix de leur fils Tanguy, trentenaire, refusant de voler de ses propres ailes.

«Le père veut qu’il s’en aille vivre ailleurs, mais la mère n’est pas prête. Quand ils constateront tous les deux qu’il s’agit finalement de la meilleure chose à faire, ils s’y prendront par toutes sortes de moyens aussi loufoques les uns que les autres pour le chasser du domicile où il vit depuis les 30 dernières années», explique Normand D’Amour, qui interprète le père de Tanguy sur scène.

D’une adaptation d’Yves Morin et d’une mise en scène de Normand Chouinard, cette comédie mettra en vedette les comédiens Christophe Payeur (Tanguy), Normand D’Amour (Paul Ducas), Marie-Chantal Perron (Édith Ducas) et France Castel (grand-mère de Tanguy), de même que Roger Larue et Hilaire St-Laurent.

Pas de Tanguy chez lui

De son côté, Normand D’Amour, lui-même père d’une fille et d’un garçon, n’a jamais eu à vivre une telle situation sous son toit et il en est bien heureux ainsi.

«Quand mon propre fils a eu 18 ans, je lui ai dit qu’il lui restait trois ans avant de devoir quitter le nid familial. Il a finalement déménagé à 21 ans. Aujourd’hui âgé de 28 ans, il m’en remercie», confie le principal intéressé.

Sa fille, qui a actuellement 17 ans, subira d’ailleurs le même traitement l’an prochain, selon les dires du comédien.

N’ayant pas eu à composer personnellement avec un enfant envahissant, ce dernier a toutefois été témoin de cette réalité dans son quartier.

«J’ai des voisins qui cohabitent encore avec leur fils de 26 ans. Sinon, personne dans mon entourage n’a gardé ses enfants à la maison aussi longtemps», ajoute-t-il.

Découvrir l’univers de cet adulescent

Il est possible de se procurer des billets pour cette pièce de théâtre en se rendant à la billetterie des Amants de la Scène, ou encore en téléphonant au 418-228-2455.

Les personnes intéressées devront débourser 58 $ pour y assister.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des