Un défi cycliste de Saint-Georges à Beauceville

Un défi cycliste de Saint-Georges à Beauceville

Les cyclistes ont pris le départ au centre sportif Lacroix-Dutil.

Crédit photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins

Pour la neuvième édition du Défi Tour de Beauce, 55 cyclistes ont enfourché leur vélo le vendredi 8 juin en après-midi.

De Saint-Georges, ces derniers ont quitté le centre sportif Lacroix-Dutil pour pédaler sur la piste cyclable jusqu’au parc des Rapides du Diable à Beauceville. En option, une vingtaine de participants ont effectué la montée de la route Fraser.

Le groupe s’est ensuite dirigé à l’entreprise Kapta à Notre-Dame-des-Pins pour une halte de ravitaillement avant de revenir au centre sportif Lacroix-Dutil. L’activité s’est conclue avec un cocktail dînatoire et une soirée au Rock Café.

«Les cyclistes pouvaient choisir entre deux parcours, mais tout le monde a décidé de faire le trajet de 28 kilomètres (La Sportive). Ceux qui ont grimpé la route Fraser ont dû s’adapter à une inclinaison entre 15 et 16 %. C’est seulement la deuxième fois qu’on empruntait la piste cyclable pour le défi», précise Francis Rancourt, directeur général du Tour de Beauce.

Cet événement annuel sert à amasser des fonds pour chaque édition du Tour de Beauce. «Ça varie entre 12 000 $ et 18 000 $ selon les années. Avec 55 participants, on est dans notre moyenne. Un tournoi de golf corporatif la même journée a joué sur nos inscriptions», dit M. Rancourt.

La présidence d’honneur en 2018 a été confiée à Christian Jacques, propriétaire et président de Kapta. Déjà, Francis Rancourt pense à la dixième édition de l’activité.

«C’est certain qu’on soulignera cet anniversaire. On va changer un peu la formule. Il est aussi possible que l’événement change de nom», affirme Francis Rancourt.

Poster un Commentaire

avatar