Des activités extérieures plus encadrées à la Zec Jaro

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Des activités extérieures plus encadrées à la Zec Jaro
Il est possible de «taquiner» la truite dans 21 lacs, sur un territoire de 155 kilomètres carrés. (Photo : Gracieuseté)

Près de la frontière américaine, à Saint-Théophile, la Zec Jaro n’a jamais cessé complètement ses activités.

Contrairement aux parcs nationaux et réserves fauniques, les zecs ont continué d’accueillir les pêcheurs, chasseurs et randonneurs, s’ils suivaient les règles sanitaires liées à la COVID-19.

Dans le cas de la Zec Jaro, les visiteurs devaient acheter leurs droits à distance, par téléphone. Depuis le 20 mai, les postes d’accueil sont ouverts au public, en respectant la distanciation sociale de deux mètres.

Cependant, le camping rustique demeure fermé, ainsi que les trois chalets en location (Refuge du Cerf, Camp Jeunesse Nature, Condo du Refuge). Les rassemblements intérieurs et extérieurs sont également interdits sur le territoire de 155 kilomètres carrés.

«Les gens pourront passer la journée, sans rester pour la nuit. On anticipe des pertes de revenus, surtout chez les visiteurs en villégiature (randonneurs). Au moins, les pêcheurs auront accès aux 21 lacs. Les réservations ne sont pas obligatoires», mentionne Gilles Paquet, directeur général de la Zec Jaro.

Dans le contexte de la présente pandémie, la Fédération des zecs du Québec a préparé un guide sur les bonnes pratiques d’hygiène, à l’intention des gestionnaires, employés et clients du réseau.

Selon Gilles Paquet, tout est mis en place pour assurer la sécurité des amateurs de plein air.

Pour connaître les tarifs ou obtenir plus de renseignements sur les activités et installations, cliquez ici ou composez le 418-597-3622.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des